BFMTV

Taxi 5: comment Franck Gastambide a imposé son humour sur la saga de Luc Besson

Détail de l'affiche de Taxi 5 de Franck Gastambide.

Détail de l'affiche de Taxi 5 de Franck Gastambide. - EuropaCorp

Taxi est de retour, avec aux commandes Franck Gastambide, le réalisateur des comédies à succès Les Kaïra et Pattaya.

C'était il y a vingt ans. Taxi de Gérard Pirès débarquait sur les écrans français. Dès sa sortie, la comédie d'action écrite par Luc Besson provoquait un raz-de-marée, séduisant plus de 6,5 millions de spectateurs. Franck Gastambide était l'un d'eux. Il se souvient de son choc: "Enfin, on voyait un héros de cinéma français, avec une BO de rap… On avait l’impression que la comédie avait été faite pour nous. C’était un vrai film du peuple", s'est-il souvenu dans Le Parisien.

Vingt ans après, Franck Gastambide a pu réaliser son rêve et le cinquième volet de la saga de Luc Besson. Dans les colonnes du quotidien marseillais La Provence, il ne boude pas son plaisir: "Le terrain de jeu imaginé par Luc Besson est parfait pour se faire plaisir niveau humour et action. J'y ai donc intégré mes vannes, ma bande et j'ai nourri les références avec ma propre culture et tout ce que j'aime", détaille-t-il, avant de lancer: "Finalement, Taxi ne demandait qu'à renaître!"

La légende de Daniel et Émilien

Que serait Taxi sans Samy Naceri et Frédéric Diefenthal, les inoubliables Daniel Morales et Émilien Coutant-Kerbalec? Rien et Franck Gastambide le sait bien. Samy Naceri aurait refusé d'apparaître dans le nouveau volet, estimant le rôle trop court, et Frédéric Diefenthal lui a emboîté le pas, déclarant "sans amertume" dans Le Figaro qu'"Émilien sans Daniel, ça n’avait pas de sens".

Qu'à cela ne tienne: Franck Gastambide a glissé dans Taxi 5 une séquence qui devrait ravir les fans. Alain (Edouard Montoute) raconte au superflic parisien Sylvain Marot (Gastambide) l'histoire de Daniel et Émilien - "deux légendes marseillaises", précise-t-il. Pendant qu'Alain se souvient, des flashs des précédents films apparaissent à l'écran. On distingue même un plan de Samy Naceri, de dos, dans le célèbre taxi blanc. Un hommage qui a ému Luc Besson: 

"Il s'agit justement d'une des scènes préférées de Luc Besson. Cela me réjouit car je l'ai écrit, tourné et monté en espérant que ça le touche", raconte Gastambide dans La Provence. "Ce procédé est présent dans les Rocky. Je voulais cependant éviter l'effet 'machine à remonter le temps'. Non, c'était plus une manière d'annoncer aux fans que je vais leur faire plaisir et leur montrer à quel point je suis aussi excité qu'eu". 

L'humour selon Franck Gastambide

Pour Taxi 5, Franck Gastambide a apporté son humour potache inspiré par les comédies des frères Farrelly et de Judd Apatow. Les fans des Kaïra et de Pattaya s'y retrouveront. Excréments, vomi, crachats... Toute la palette de l'humour scatologique y est. "J’aime provoquer des réactions chez le spectateur", avait commenté en 2016 Gastambide dans 20 minutes.

Autre signe particulier de son humour: les multiplies références à la culture populaire. Pattaya citait Bloodsport et Kickboxer, deux films avec Jean-Claude Van Damme. Dans Taxi 5, Franck Gastambide fait des clins d'œil au rappeur Jul et aux comédies policières des années 1990. Avec son nouveau film, Gastambide a voulu réaliser son Bad Boys, comme Pattaya était "un Very Bad Trip à la française ancré dans la réalité de [s]es potes de Melun et ce type d’humour est le leur". 

Dans Taxi 5, les vannes fusent. Il n'y a pas de temps mort. Les personnages semblent sortis d'un dessin animé de Tex Avery. Tout le monde en prend pour son grade. C'est également la marque de fabrique des comédies signées Franck Gastambide: "Quand j’écris, je m’ins­pire de mes potes. Les person­nages viennent d’eux. Et quand on se fait des vannes, on ne se ménage pas!", expliquait-il à VSD en 2016. "Avec Ramzy, on a une règle: si une vanne te blesse mais fait rire les autres, on la garde. On ne se ménage pas. Et si on doit attra­per un nain avec un filet, on le fait".

La bande de Franck Gastambide

C'est une des conditions de Franck Gastambide pour faire Taxi 5: pouvoir emmener avec lui sa bande. Présents dans tous ses films depuis Les Kaïra, Ramzy Bedia, Sabrina Ouazani ou encore Sissi Duparc ont répondu à l'appel. Fidèle à Franck Gastambide, Anouar Toubali, est également là. Il incarne Michel, un policier catholique radicalisé qui avale des tranches de jambon au commissariat et joue au basket avec sa paroisse. 

"Anouar Toubali est mon ami depuis des années et il s’avère qu’il est nain, ce que ne l’a jamais empêché de délirer avec nous", a expliqué Gastambide à 20 Minutes au moment de la sortie de Pattaya. "Il est le premier à en rire et à dire: 'Viens me chercher, je n’atteins pas le digicode' quand il passe chez moi. Il a validé toutes les vannes le concernant et n’a rien d’un bouc émissaire dans le film". 

Malik Bentalha, qui a rejoint la bande dans Pattaya, est bien entendu présent dans le rôle d'Eddy Maklouf, pire chauffeur d'Uber de Marseille et petit-neveu de Daniel Morales. Il résume pour BFMTV en quelques mots l'apport de la bande à Gastambide à la saga Taxi: "J'ai envie de mettre de la perruque, de la moustache, j'ai envie de faire des strip-tease. Il ne faut pas oublier pourquoi on a envie de faire ce métier: la priorité, c'est de ne pas perdre cette âme d'enfant qu'on avait."

Jérôme Lachasse