BFMTV

Roger Moore, ancien interprète de James Bond, est mort

-

- - Valéry Hache - AFP

Le comédien britannique est mort ce mardi en Suisse des suites d'un cancer, comme l'annonce sa famille. Il était âgé de 89 ans.

L'acteur britannique Roger Moore s'est éteint ce mardi à l'âge de 89 ans. Ce sont ses trois enfants qu'il a eux avec l'actrice italienne Luisa Mattioli, Deborah, Geoffrey et Christian, qui l'ont annoncé sur son compte Twitter par voie de communiqué: "Avec le coeur lourd, nous devons partager la terrible nouvelle que notre père, Sir Roger Moore, est décédé aujourd'hui", ont-il publié ce 23 mai. 

L'acteur est mort en Suisse, où il résidait partiellement, des suites d'un cancer. Il avait survécu à un premier cancer, de la prostate, diagnostiqué en 1993. Son rôle le plus marquant est celui de James Bond, qu'il a incarné entre 1973 et 1985, après Sean Connery et avant Timothy Dalton. Au total, il est apparu dans sept volets de la célèbre saga d'espionnage: Vivre et laisser mourir, L'homme au pistolet d'or, L'espion qui m'aimait, Moonraker, Rien que pour vos yeux, Octopussy et Dangereusement vôtre.

Une héritage que ses enfants ont évoqué dans le communiqué d'annonce de sa mort:

"Nous savons que notre amour et notre admiration seront magnifiés encore et encore, partout dans le monde, par ceux qui le connaissaient pour ses films", ont-ils écrit.

Une légende du cinéma

Né en 1927 dans le sud de Londres, d'un père policier et d'une mère au foyer, Roger Moore est ballotté d'école en école au hasard des évacuations pendant la Seconde Guerre mondiale. Après avoir servi en tant qu'officier, il cumule les petits boulots avant de prendre un rôle de figurant en 1944 dans César et Cléopâtre, avec Vivien Leigh. Un des coréalisateurs le remarque et le guide vers la prestigieuse école dramatique londonienne Royal Academy of Dramatic Art (RADA).

Il a bien failli ne jamais incarner l'espion qui a fait de lui un acteur mythique: il avait d'abord été jugé "trop beau" pour incarner James Bond dans le premier volet, Dr. No, en 1962. Ce n'est qu'après la défection de Sean Connery que le comédien a pu prendre le relais.

Auparavant, il avait connu la célébrité grâce à ses rôles dans les séries IvanhoéLe Saint, dans laquelle il incarnait Simon Templar, et Amicalement Vôtre, où il était Lord Brett Sinclair, aux côtés de Tony Curtis. Autant de personnages qui, avant le célèbre espion anglais, avaient déjà contribué à faire de lui l'archétype du "Perfect Gentleman".

Comédien passionné et humanitaire engagé

Comme le rappellent ses trois enfants, sa passion pour la comédie l'a guidé jusque dans les dernières années de sa vie. Tout dernièrement, il est apparu dans The Carer, une comédie dramatique britannique produite en 2016 dans laquelle il joue son propre rôle. Sa dernière apparition publique remonte au mois de novembre dernier, sur la scène du Royal Festival Hall de Londres, où il a été accueilli par les acclamations de la foule. 

Tout au long de sa carrière, le comédien a reçu les distinctions les plus prestigieuses: il a obtenu son étoile sur Hollywood Boulevard le 11 octobre 2007. Un an plus tard, la ministre française de la Culture Christine Albanel le faisait Commandeur des Arts et des Lettres.

"Son plus grand accomplissement", comme le qualifient ses enfants, aura été son engagement auprès de l'UNICEF, dont il devient ambassadeur en 1991 pour défendre les droits de l'enfant. Son rôle d'ambassadeur itinérant l'aura amené à parcourir le monde. "Dresser le sourcil pour Bond était une chose mais sensibiliser l'opinion pour la cause des enfants est beaucoup plus important", avait-il déclaré à la BBC le 15 juin 2003. C'est d'ailleurs pour cette mission, et non pour sa carrière d'acteur, que Roger Moore avait été anobli par la reine Elizabeth II la même année.

La rédaction avec AFP