BFMTV

Rayane Bensetti commence le tournage de Let's Dance avec Brahim Zaibat

Rayane Bensetti à Angoulême en 2016

Rayane Bensetti à Angoulême en 2016 - Yohan Bonnet - AFP

Après Tamara et La Finale, l'acteur fera son retour au cinéma avec le premier rôle de Let's Dance.

Les talents de danseur de Rayane Bensetti ne sont plus à prouver. Et l'ancien vainqueur de Danse avec les stars va pouvoir les mettre à contribution dans son prochain film, baptisé Let's Dance, dont le tournage vient de commencer à Paris pour une durée de huit semaines. 

Ce long-métrage sera le premier film réalisé par Ladislas Chollat, metteur en scène qui s'est récemment distingué au théâtre dans Le Fils (nommé aux Molières 2018), Le Père (récompensé aux Molières 2014), Les Inséparables, Les cartes du pouvoir, Une heure de tranquillité et avec les comédies musicales Oliver Twist et Résiste. Let's Dance sera chorégraphié par Marion Motin, qui a collaboré entre autres avec Christine & The Queens et Stromae.

Hip-hop et danse classique

Le film retracera l'histoire de Joseph, danseur passionné de hip-hop, qui refuse d’entrer dans l’entreprise de son père pour tenter sa chance à Paris. Avec sa copine Emma et son meilleur ami Karim, il intègre le crew parisien de Youri, un célèbre breaker, pour tenter de gagner un concours international de hip-hop. Mais le jour des sélections, rien ne se passe comme prévu: Joseph est trahi par Emma et Youri, le groupe explose.

Recueilli par Rémi, un ancien danseur étoile devenu professeur, Joseph découvre le milieu de la danse classique et rencontre la brillante Chloé, en pleine préparation du concours d'entrée au New York City Ballet. À travers cette rencontre, orchestrant l’alliance inattendue entre le hip-hop et la danse classique, Joseph va apprendre à se sentir légitime en tant que danseur et leader, et ainsi devenir artiste.

Outre Rayane Bensetti, vu récemment dans La Finale, le film réunira un casting composé d'Alexia Giordano, Guillaume de Tonquédec, Mehdi Kerkouche, Fiorella Campanella ou encore Brahim Zaibat.

Fabien Morin