BFMTV

Qui est "Miss Sloane",l'impitoyable lobbyiste incarnée par Jessica Chastain?

Jessica Chastain dans "Miss Sloane, en salles le 8 mars 2017

Jessica Chastain dans "Miss Sloane, en salles le 8 mars 2017 - Europacorp

En salles le 8 mars, Miss Sloane, de John Madden, offre à Jessica Chastain un rôle à sa mesure en interprétant une brillante et redoutable lobbyiste.

Dans Miss Sloane, thriller politique de John Madden (Shakespeare in love), en salles ce mercredi 8 mars, Jessica Chastain incarne avec conviction une redoutable lobbyiste, pour qui la fin justifie les moyens, surtout au moment de faire face au plus grand défi de sa carrière.

"Faire du lobbying c’est prévoir. C’est anticiper les coups de l’adversaire et préparer des ripostes. Le vainqueur a toujours un coup d’avance sur l’adversaire. Il s’agit de le surprendre. Sans se laisser surprendre", déclare le personnage principal dans un court monologue face caméra au début du film.

En annonçant la couleur, comme on expose les conditions d'une victoire, Elizabeth Sloane s'apprête en fait à abattre sa carte majeure, pour tenter de remporter une bataille où tous les coups ou presque auront été permis.

"Plus le risque est grand, plus grande est la victoire"

Pour cette femme d'influence, tout commence quelques mois plus tôt. Figure éminente d'un puissant cabinet de Washington, elle refuse de prêter son talent à un gros client. En l'occurrence, un lobby d'armes à feu, qui cherche à convaincre les femmes de boycotter un projet de loi visant à durcir la réglementation sur les ventes d'armes.

Face à la colère de ses supérieurs, elle démissionne. Et décide, tout aussi subitement, de prendre fait et cause pour le camp d'en face, représenté par un plus petit cabinet. Miss Sloane est-elle animée par un sursaut de conscience ? Nul ne le sait vraiment. Ce qui est certain en revanche, c'est qu'elle saute sur l'occasion de s'attaquer à un adversaire quasiment imbattable, donc à sa hauteur, ne serait-ce que par sa puissance financière et sa présence très influente dans les arcanes du Congrès.

"C’est l'impossibilité apparente de la tâche qui l’attire", souligne Jessica Chastain (Tree of Life, Interstellar), nommée aux Golden Globes pour ce rôle. "Elizabeth Sloane est accro à la victoire. Plus le risque est grand, plus grande est la victoire".

Brillante et manipulatrice

Femme à poigne, orgueilleuse, brillante, manipulatrice, Elizabeth Sloane est aussi parfois au bord du gouffre. Et Jessica Chastain, qui vient de tourner dans le prochain film de Xavier Dolan (The Death and Life of John F.Donovan), parvient à montrer les fêlures de son personnage, à faire ressortir son humanité, pourtant bien enfouie sous ses ambitions. Un rôle pas si éloigné de celui qu'elle avait dans Zero Dark Thirty de Kathryn Bigelow, où elle interprétait un agent de la CIA à la ténacité froide.

Porté par la performance de sa star, Miss Sloane tient la distance malgré un ou deux rebondissements difficilement crédibles. Mais l'ensemble profite d'un scénario solide du néophyte Jonathan Perera, dont les intrigues de couloir rappellent la série A la Maison-Blanche. Une série créée par Aaron Sorkin, qui vient de réaliser son premier film, Molly's Game, avec... Jessica Chastain.

Fabien Morin avec AFP