BFMTV

Que faut-il regarder sur Disney+?

Kuzco, Mickey et Le Joueur d'échecs

Kuzco, Mickey et Le Joueur d'échecs - Disney

Comment faire le tri dans cette interface qui propose, plus de 500 films et de 150 séries? Et y dénicher des pépites? Suivez le guide.

Disney+, le service de streaming de Disney, est enfin disponible en France. Deux semaines après la date prévue initialement et avec un débit réduit afin de ne pas saturer le réseau en cette période de confinement, la plateforme permet aux abonnés de retrouver les classiques des studios Disney et Pixar, mais aussi les blockbusters des franchises Marvel et Star Wars, les documentaires de National Geographic et Les Simpson... Comment faire le tri dans cette interface qui propose, plus de 500 films et de 150 séries? Et y dénicher des pépites? Suivez le guide. 

À la poursuite de demain

Tomorroland
Tomorroland © Disney

Boudé à sa sortie, mais en train de devenir culte, À la poursuite de demain est inspiré par l'attraction Tomorrowland des parcs Disneyland. Réalisé par Brad Bird, le créateur des IndestructiblesÀ la poursuite de demain suit les aventures d'une jeune femme à la recherche d'une mystérieuse cité où sont réunis tous les génies de la Terre. Un film drôle, émouvant et plein de rebondissements. 

Steamboat Willie

Steamboat Willie
Steamboat Willie © Disney

Il faut voir Steamboat Willie, court-métrage de 1928 qui marque la première apparition d'une petit souris devenue une star mondiale: Mickey Mouse. Ce film est historique à bien des égards: alors que le cinéma parlant en est à ses balbutiements, la bande-sonore du film est parfaitement synchronisée. Une révolution technique qui va contribuer au succès du film et de Mickey.

Drôles d'oiseaux sur une ligne à haute tension

Drôles d'oiseaux sur une ligne à haute tension
Drôles d'oiseaux sur une ligne à haute tension © Disney

Classique du studio Pixar, ce court-métrage récompensé par un Oscar en 2002 est un chef d'œuvre burlesque de trois minutes qui raconte pourquoi il faut éviter de se poser sur une ligne de haute tension. Le film réalisé par Ralph Eggleston était projeté à l'époque dans les salles avant Monstres et Cie.

Atlantide, l'empire perdu

Atlantide, l'empire perdu
Atlantide, l'empire perdu © Disney

Sorti en 2001, après les nouveaux classiques des années 1990 (Aladdin, Le Roi Lion, La Petite sirène...) et l'énorme succès de ShrekAtlantide, l'empire perdu n'a pas rencontré le succès escompté. Il faut cependant redonner une chance à ce film d'aventure à l'ancienne, qui tourne le dos aux comédies musicales de Disney pour proposer un spectacle très impressionnant. Outre son esthétique, concoctée par Mike Mignola, le créateur de Hellboy, le film est notable pour sa langue fictive, l'atlante, imaginée par le linguiste Marc Okrand, inventeur du klingon...

James et la pêche géante

James et la pêche géante
James et la pêche géante © Disney

Après le succès de L'Étrange Noël de Monsieur Jack, Henri Selick a sorti James et la Pêche géante, une très fidèle adaptation en stop-motion du célèbre roman de Roald Dahl. Un régal.

Le Voyage d'Arlo

le-voyage-d-arlo-1573814581.jpg
le-voyage-d-arlo-1573814581.jpg © -

Rare échec commercial de Pixar, Le Voyage d'Arlo est une pépite méconnue du studio américain. Situé dans un monde où les dinosaures n'ont jamais été détruits par un astéroïde, et où les humains sont des créatures sauvages, Le Voyage d'Arlo mêle personnages en cartoon et décors photoréalistes pour un résultat aussi drôle qu'émouvant. Après avoir été séparé de sa famille, un dinosaure chétif fait alliance avec un petit garçon pour retrouver les siens. 

Il était une fois les Imagineers

Il était une fois les Imagineers
Il était une fois les Imagineers © Disney

Cette passionnante série documentaire retrace l'histoire des parcs d'attractions Disney. Sans langue de bois, la réalisatrice Leslie Iwerks dresse le portrait des "Imagineers", des artistes et des ingénieurs qui, depuis près de 70 ans, imaginent la douzaine de parcs Disney de la planète. 

Fantasia

Fantasia
Fantasia © Disney

On ne présente plus Fantasia, troisième film des studios Disney qui réunit sept courts métrages rythmés sur de célèbres morceaux de musique classique, d'Une nuit sur le mont Chauve de Moussorgski au Sacre du printemps de Stravinsky. En ces temps troubles, on conseillera de visionner Casse-noisette de Tchaïkovski, la Symphonie pastorale de Beethoven et La Danse des heures de Ponchielli. Des moments de grâce qui vous feront oublier vos tracas quotidiens.

Kuzco, l'empereur mégalo

Kuzco
Kuzco © Disney

Sorti en 2000, Kuzco, L'Empereur Mégalo est considéré comme le dernier film de l'âge d'or du studio, qui entre dans les années 2000 dans une période difficile. Hilarant de bout en bout, Kuzco suit les mésaventures d'un jeune empereur inca très orgueilleux. Alors qu'il veut raser un village pour y construire son palais, il est frappé par une malédiction et se retrouve métamorphosé en... lama. 

Le Joueur d'échecs

Le Joueur d'échecs
Le Joueur d'échecs © Disney

Avant-programme de 1001 pattes, Le Joueur d'échecs montre, dès 1997, que Pixar savait déjà parfaitement doser, au sein d'une même histoire, l'équilibre entre humour burlesque et émotion, comme le studio le fera des années plus tard dans Wall-E ou encore Là-Haut. À noter que le personnage principal du Joueur d'échecs, Geri, est aussi le réparateur de Woody dans Toy Story 2.

Jérôme Lachasse