BFMTV

Polémique autour des César 2020 accusés d'"agissements opaques et discriminatoires indignes"

Un César dans les mains de l’actrice Sidse Babett Knudsen, février 2016

Un César dans les mains de l’actrice Sidse Babett Knudsen, février 2016 - Kenzo Tribouillard – AFP

Dans un communiqué, l'Académie des César "a présenté ses excuses", après que la Société des réalisateurs de films a dénoncé "un grave problème de fonctionnement" ainsi que "des agissements opaques et discriminatoires indignes".

Les César ont-ils fait preuve de discrimination? Dans un communiqué publié lundi, la Société des réalisateurs de films (SRF) dénonce "un grave problème de fonctionnement", "des agissements opaques et discriminatoires indignes" et "un fait du prince" dans l'organisation de l'Académie des César.

Selon la SRF, l'académie a notamment refusé que Virginie Despentes, romancière, scénariste et réalisatrice, soit la marraine de Jean-Christophe Folly à l'affiche de L'Angle mort de Pierre Trividic et Patrick-Mario Bernard.

Comme le veut la tradition, chacun des 36 candidats en lice pour les nominations pour les César du meilleur espoir féminin et masculin, est parrainé par un acteur ou un réalisateur confirmé. Ils étaient ainsi tous réunis lundi soir lors d'un dîner au Petit Palais, à Paris, en présence du ministre de la Culture Franck Riester.

"Des artistes désirables et indésirables" ?

Profitant de l'événement, plusieurs réalisateurs et acteurs, dont Michel Hazanavicius, Cédric Klapisch et Marina Foïs, ont relayé au cours de la soirée les protestations de la Société des réalisateurs de films, refusant "qu'il y ait des artistes désirables et indésirables".

A son tour, dans un communiqué, l'Académie des César "a présenté ses excuses, apprenant avec surprise qu'elle aurait froissé certaines personnalités au cours du processus d'invitation des marraines et parrains pour les Révélations".

La 45e cérémonie des César se déroulera le 28 février salle Pleyel, en direct et en clair sur Canal +, avec Florence Foresti en maîtresse de cérémonie. 

N.B. avec AFP