BFMTV

Ouragan: un documentaire fascinant a filmé ces vents violents au coeur

Le documentaire Ouragan, sorti en salles ce mercredi, plonge le spectateur au plus près de ces phénomènes naturels.

Trois cents jours de tournages étalés pendant quatre ans, 500 heures de rushs, des vents de 200 km/h, 18 cyclones, 12 pays... Tout ça pour filmer du vent. Le film Ouragan qui sort ce mercredi en salles est un projet dantesque pour approcher au plus près et comprendre "le plus gros phénomène naturel qui existe sur terre", comme l'explique son réalisateur Cyril Barbançon.

Tourné au plus près des éléments sur la terre ferme, sous l'eau, et même depuis l'espace, avec l'aide de scientifiques, ce film plonge au cœur de ce phénomène atmosphérique destructeur. Il raconte l’histoire de Lucy, cet ouragan qui naît en Afrique, grandit en traversant la moitié du globe, pour venir mourir sur les côtes américaines, occasionnant destruction et désolation. Il montre aussi les bienfaits des ouragans pour refroidir les océans et régénérer des forêts notamment.

Véritable défi technique, le film a nécessité de créer un matériel spécifique pour pouvoir filmer en 3D dans des conditions très difficiles.

"A la fois effrayant et vraiment merveilleux"

Un ouragan c'est un "endroit à la fois effrayant et vraiment merveilleux", nous raconte Cyril Barbançon. "Un peu comme dans une guerre, on vérifie où est le front et où on peut se cacher. On oscille toujours entre le danger d'aller filmer les images au plus proche et en même temps quand on sent que ça ne tient plus, au-dessus de 200 km/h, ça devient compliqué de rester dehors", explique-t-il.

Pour accompagner ces images grandioses et parfois inédites, la voix off s'inspire librement du texte de Victor Hugo, "La mer et le vent", et est accompagnée d'une musique signée Yann Tiersen. A l'arrivée, l’immersion pour le spectateur est totale.

K. L. avec Claire Fleury et Lola Stern