BFMTV

"Much loved": le film de Nabil Ayouch traitant de la prostitution marocaine primé à Angoulême

Le réalisateur Nabil Ayouch et l'actrice Loubna Abidar au Festival du film Francophone d'Angoûleme.

Le réalisateur Nabil Ayouch et l'actrice Loubna Abidar au Festival du film Francophone d'Angoûleme. - Yohan Bonnet – AFP

Le film de Nabil Ayouch "Much Loved" qui traite de la prostitution au Maroc, où il a été interdit, a été dimanche l'un des grands gagnants du festival du film francophone d'Angoulême. Il a raflé le Valois d'or et celui de la meilleure actrice pour Loubna Abidar. 

Présenté au dernier festival de Cannes, "Much Loved", qui sortira en France le 16 septembre, raconte les peines et joies de Noha, Randa, Soukaina et Hlima, quatre prostituées de Marrakech, entre clients, soirées alcoolisées, danses sulfureuses, mais aussi moments de complicité, de tendresse, et rapports compliqués à leurs familles.

"Ça fait du bien. Enfin. Je prends ça comme un geste d'amour", a soufflé, Nabil Ayouch, la gorge serrée, en recevant son prix sur la scène du théâtre d'Angoulême. Après un mot pour les interprètes du film, ses "quatre petites fées", il a rendu hommage "aux femmes arabes qui tous les jours se battent pour faire respecter leurs droits civiques fondamentaux".

la rédaction avec AFP