BFMTV

Michel Ocelot, le réalisateur de Kirikou, dévoile des détails sur son prochain film

Image extraite du film "Kirikou et la sorcière"

Image extraite du film "Kirikou et la sorcière" - Gebeka Film

Le réalisateur de films d'animation parle de son prochain long-métrage, Trois contes pour le plaisir, qui racontera des histoires venues d'Auvergne, d'Egypte et une troisième datée du XVIIIe siècle.

Michel Ocelot lève un coin de voile sur son nouveau projet. Le réalisateur de Kirikou, Princes et princesses ou encore Azur et Asmar évoque son nouveau film dans les colonnes de La Croix:

"Il s’appelle Trois contes pour le plaisir et intègre (une) histoire auvergnate, une autre venant d’Égypte, la dernière étant une fantaisie du XVIIIe siècle en costumes ottomans."

Chacun des trois contes sera présenté par une conteuse: "Une femme en bleu de travail, ce qui ne l’empêche d’avoir un foulard chic et une coiffure 'comme elle veut'. Elle vient d’un peu partout, comme la population de notre pays."

Dessins animés paritaires

Michel Ocelot explique mettre un point d'honneur à ce que les femmes et les hommes soient équitablement représentés dans ses créations. Il évoque Dilili à Paris, qui lui a valu le César 2019 du meilleur film d'animation:

"J’avais d’abord pensé à un petit garçon, fils d’ambassadeur et extraordinairement polyglotte. Puis la défense des filles et des femmes est devenue ma préoc­cu­pa­tion numéro un, et le héros est devenu Dilili (...) Toutefois, j’ai fait bien attention à ce qu’elle ne soit habillée ni en rose, ni en bleu, mais en blanc avec des rubans jaunes."
Benjamin Pierret