BFMTV

Le Voyage de Chihiro, Princesse Mononoké: Netflix s'offre Ghibli et ses classiques de l'animation japonaise

"Le Voyage de Chihiro" de Hayao Miyazaki

"Le Voyage de Chihiro" de Hayao Miyazaki - Studio Ghibli

21 dessins animés réalisés par le Studio Ghibli arriveront sur la plateforme entre février et avril.

Grande nouvelle pour les fans d'animation japonaise. Ce lundi, Netflix France annonce l'arrivée sur la plateforme de grands classiques du genre. Du Château dans le ciel (1986) à Souvenirs de Marnie (2014), en passant par Porco Rosso (1992), Le Royaume des chats (2002) ou encore Ponyo sur la falaise (2008), ce sont en tout 21 longs-métrages qui viendront s'ajouter au catalogue du géant du streaming à partir du 1er février.

Ces 21 films sont tous des productions du studio japonais Ghibli, co-fondé en 1985 par Isao Tanaka et Hayao Miyazaki, le grand maître du genre. Il a réalisé la plupart des plus grands succès de la maison, comme Princesse Mononoké, Le Voyage de Chihiro (sacré meilleur film d'animation aux Oscars 2003) ou Mon Voisin Totoro

Sorties espacées sur trois mois

Netflix a dévoilé le calendrier exact des sorties dans une série de tweets. La plateforme ajoutera sept films du Studio Ghibli à son catalogue par mois, jusqu'au 1er avril 2020.

Ces films seront disponibles sur la plateforme dans le monde entier sauf aux États-Unis, au Canada et au Japon. En octobre dernier, Variety rapportait que les films d'Hayao Miyazaki seraient disponibles sur HBO Max en Amérique du Nord. Toshio Suzuki, producteur chez Studio Ghibli, se réjouit de cette nouvelle arrivée sur la plateforme dans un communiqué de Netflix:

"À l'heure actuelle, il existe d'excellents moyens pour un film de toucher son public. Notre décision de diffuser notre catalogue de films en streaming correspond à une demande de nos fans. Nous espérons que cette initiative permettra à de nombreux spectateurs dans le monde de découvrir l'univers du studio Ghibli."

Il s'agit d'un gros coup pour Netflix; d'abord parce que les fans se comptent en millions, mais aussi parce que le studio s'est toujours montré très réticent à rendre son catalogue disponible en streaming. Il n'était, jusqu'à présent, disponible sur aucune plateforme. 

Benjamin Pierret