BFMTV

Le secret bien gardé du dessin animé Aladdin de Disney

"Aladdin" (1992)

"Aladdin" (1992) - Disney

Les réalisateurs du classique de Disney viennent de lever le voile sur un mystère qui entourait le dessin animé depuis sa sortie en salles en 1992.

Vous l'avez certainement vu et revu, mais sans vous rendre compte de rien. Vingt-trois ans après sa sortie, le dessin animé Aladdin vient de révéler un secret bien gardé autour de deux de ses personnages: le marchand (et narrateur) qui ouvre le début du film et le Génie. De nombreux fans avaient déjà émis l'hypothèse que ces deux personnages n'étaient en fait qu'une seule et même personne. La réponse apportée par les réalisateurs du film risque d'en surprendre quelques uns. 

A E! Online, Ron Clements et John Musker ont en effet confirmé officiellement cette légende. "C'est vrai !" a reconnu le premier. C'était notre intention dès le départ. On voulait même le montrer de manière plus explicite avec une scène à la fin du film, où le colporteur aurait révélé qu'il était en fait le Génie."

"Cette légende urbaine est absolument vraie"

Ron Clements, également co-réalisateur de La Petite Sirène et Hercule, poursuit: "L'idée marchait, surtout que Robin (Williams) doublait les deux personnages. Au fur et à mesure, le scénario a été un peu modifié et on a dû faire des coupes. On a perdu cette scène finale au passage. Mais oui, cette légende urbaine est absolument vraie !"

Le vendeur n'est autre que... le Génie
Le vendeur n'est autre que... le Génie © Disney

Cette théorie sur le colporteur et le Génie était surtout débattue outre-Atlantique, puisque dans la version originale, c'est le comédien Robin Williams qui doublait ces deux personnages. Une particularité qui n'existait pas en France où le Génie était doublé par Richard Darbois, alors que le vendeur et narrateur prenait lui la voix de Bernard Alane.

Fabien Morin