BFMTV

La promotion du film parodique de Blanche-Neige avec Chloë Grace Moretz fait scandale

La nouvelle Blanche-Neige incarnée par Chloë Grace Moretz dans "Red Shoes and the 7 Dwarfs"

La nouvelle Blanche-Neige incarnée par Chloë Grace Moretz dans "Red Shoes and the 7 Dwarfs" - Capture d'écran

Accusé de fat-shaming, le film d'animation Red shoes and the seven dwarfs qui parodie le classique de Disney fait l'objet de vives critiques. L'actrice Chloë Grace Moretz, qui prête sa voix à Blanche-Neige, s'est dite "consternée".

"Et si Blanche-Neige n'était plus belle, et les 7 nains plus aussi petits?". "Plus belle", pour l'équipe marketing du film Red shoes and the seven dwarfs (Talons Rouges et les 7 nains, NDLR), parodie du dessin animé de Disney, cela veut dire... "grosse". L'affiche du long-métrage d'animation où apparaît ce slogan, affichée à Cannes durant le Marché du film, montre la célèbre princesse grande et mince, et à ses côtés, la même, dans une version plus petite et toute en rondeurs. Rondeurs qui, si l'on en croit la promotion du film, la rendent "moche". 

Depuis, l'affiche a fait le tour des réseaux sociaux et le film d'animation a été accusé de body-shaming et plus précisément de fat-shaming, fait d'humilier une personne en pointant du doigt son surpoids et son corps, sous prétexte qu'ils ne correspondent pas aux normes dictées par la société. 

Un film qui explique aux enfants que "gros" = "moche"

C'est que le mauvais goût ne s'arrête pas aux affiches. Dans un trailer dévoilé fin décembre, on découvre la fameuse Blanche-Neige, mince (sous-entendu "belle"), rentrer chez elle et retirer ses chaussures à talons rouges, ce qui lui fait alors immédiatement prendre du poids. La scène, observée en cachette par deux nains, semble les choquer, voire les dégoûter. 

Sur Twitter, le mannequin grande taille et icône féministe Tess Holliday a interpellé l'actrice Choë Grace Moretz, qui prête sa voix à Blanche-Neige. 

"Comment cela a pu être approuvé par toute une équipe marketing? Pourquoi est-ce accepté de dire aux jeunes enfants que gros = moche?", a-t-elle écrit, très remontée. 

Interrogée sur sa réaction par le site ET Online, l'Américaine de 31 ans a expliqué avoir été "horrifiée" en découvrant l'affiche du film d'animation,

"Le fait qu'ils sous-entendent que Blanche-Neige n'est pas jolie à cause de son surpoids... cela m'a évidemment dérangée", a-t-elle déclaré. "Imaginez montrer ce film à des jeunes filles, des enfants, ou même de grands enfants comme moi qui aiment Disney. Vous leurs dites que ce n'est pas NORMAL d'être comme ça, ou d'être en surpoids". 

Choë Grace Moretz se dit "consternée" 

L'actrice révélée par la saga Kick-Ass a répondu à son tour sur Twitter, expliquant avoir découvert l'entière promotion du film, et être "tout autant consternée et énervée que tout le monde".

"Cela n'a pas été approuvé ni par moi ni par mon équipe", a poursuivi la jeune star. "Sachez s'il vous plait que j'ai contacté les producteurs à ce sujet. J'ai prêté ma voix à un script magnifique que j'espère vous verrez dans son intégralité. La vraie histoire est puissante pour les jeunes femmes, et a résonné en moi". 

"Je suis désolée pour l'offense, qui était en-dehors de mon contrôle créatif", a conclu Chloë Grace Moretz.

La production du film, elle, a présenté ses excuses, promettant que Red shoes and the seven dwarfs était avant tout" une comédie familiale" qui "porte un message destiné à défier les préjugés sociaux liés aux normes de la beauté physique" et qui veut "souligner l'importance de la beauté intérieure".
Nawal Bonnefoy