BFMTV

La Planète des singes: qui est Andy Serkis, acteur-roi du motion-capture?

Andy Sirkis au Comic Con de San Diego le 26 juillet 2014.

Andy Sirkis au Comic Con de San Diego le 26 juillet 2014. - -

PORTRAIT - L'acteur britannique Andy Serkis est l'un des héros de "La Planète des singes: l'affrontement", en salle ce mercredi. Ce grand spécialiste des rôles en "motion capture" incarne César, un chimpanzé.

Son visage ne vous dit sans doute rien, et pourtant vous le connaissez, c'est sûr. L'acteur Andy Serkis, qui joue dans La Planète des Singes: l'affrontement, en salle mercredi, avance masqué.

Par la magie des effets spéciaux, Andy Serkis a ainsi incarné un Kong énervé, dans King Kong, puis un Gollum possédé, dans Le Seigneur des Anneaux et dans Le Hobbit, mais aussi un capitaine Haddock imbibé dans Tintin: le secret de la licorne. Dans La Planète des singes, dont le deuxième volet sort ce mercredi, il est César, un chimpanzé presque humain.

"On peut jouer n'importe quoi"

Le point commun de ces personnages? La technologie de "motion capture" (capture de mouvements), qui enregistre les mouvements des personnages ou d'objets réels pour les restituer sur écran en 3D et en temps réel.

"D’un point de vue philosophique, c’est un outil libérateur car en tant qu’acteur, on n’est plus limité par sa propre taille, son âge. On dépasse tout ça, on peut jouer n’importe quoi. C’est vraiment le rêve de tous les acteurs", explique Andy Serkis, qui ne semble pas rebuté par le fait de jouer dans une combinaison style plongeur, le visage et le corps couvert de capteurs (pour King Kong, il en portait 132 sur le visage).

Sony Pictures Releasing France

"Il est crucial que les gens comprennent bien: quand on envisage un rôle, il n'y a aucune différence entre une interprétation pour la capture de mouvement et un rôle plus conventionnel", explique-t-il dans The Independant. Et de vanter les mérites de la technologie, qui permet de s'affranchir des prothèses envahissantes. "On peut jouer de façon beaucoup plus sincère. La technologie est désormais bien plus fidèle à la performance d'origine", assure-t-il encore.

Bien plus qu'un simple interprète, qui prête ses expressions corporelles et sa voix à ses personnages (pour Gollum, il raconte s'être inspiré de ses chats crachant une boule de poils), Serkis s'est pris de passion pour la technologie. A tel point qu'il a créé un studio spécialisé dans la capture de mouvements, appelé The Imaginarium Studios et qui emploie 35 personnes.
[Imgur](http://i.imgur.com/USCAu6z.jpg)

"Star Wars" et "The Avengers"

Un savoir faire qu'il va mettre au service de J. J. Abrams dans Star Wars: Episode VII, même s'il refuse encore de dire si son rôle sera en motion capture ou non. Il participe également à The Avengers: Age of Ultron, dont la sortie est prévu en 2015. En plus de fournir la technologie, son studio forme les acteurs et leur apprend à jouer avec un avatar virtuel. Il va ainsi aider Mark Ruffalo à se sentir à l'aise dans son "costume" (trop petit) de Hulk, le super héros Marvel.

Enfin, de nouvelles aventures de Tintin sont dans les tuyaux, on n'a donc pas fini de voir le visage d'Andy Serkis.

Warner Bros. Pictures

Magali Rangin /Sujet vidéo Jean-Marie Marchaut