BFMTV

La Grande Aventure Lego 2: "si vous avez assez de briques, vous pouvez construire tout ce qu'il y a à l’écran"

La Grande Aventure Lego 2

La Grande Aventure Lego 2 - Warner Bros.

A l’occasion de la sortie de La Grande Aventure Lego 2, deux concepteurs de Lego racontent les coulisses du film et de leur métier.

Cinq ans après le succès de La Grande Aventure Lego, astucieuse mise en abyme des célèbres jouets danois, la suite sort sur les écrans ce mercredi. A cette occasion, BFMTV.com a pu rencontrer Paul Constantin Turcanu, concepteur graphique en chef Lego, et Justin Ramsden, concepteur de modèles en chef Lego. Tous les deux ont travaillé sur le blockbuster américain, participant à la création de certains décors et de certains personnages. Ils commentent quelques scènes du film et racontent les coulisses de leur métier qui fait rêver des millions d’enfants.

Apocalypseville

Justin Ramsden: "J’ai construit la boîte de jeu 'Bienvenue à Apocalypseville' et j’ai participé à l’élaboration de certaines scènes du film. Cette image représente l’environnement désertique dans lequel se situe Apocalypseville. Si vous vous souvenez de la fin du premier film, Briqueville était un endroit joyeux. Tout le monde y vivait et s’amusait jusqu’à l’invasion Duplo… Cinq ans plus tard, il ne reste plus qu’Apocalypseville. L’histoire raconte comment Emmett et Lucy vont survivre dans ce monde détruit et se préparer au combat pour que tout redevienne génial chez les Lego."
Paul Constantin Turcanu: "Je m’occupe de l’aspect graphique, des traits du visage des figurines, des éléments imprimés… On a beaucoup travaillé avec la Warner dans cette scène pour atténuer les couleurs. C’est un monde rudimentaire, très différent du monde multicolore de Briqueville."
Une Batcave très voyante
Une Batcave très voyante © Warner Bros.

La Batcave

Paul Constantin Turcanu: “C’est la Batcave. Dans le monde Lego, Batman est traité d’une manière humoristique. Il est très vantard, il aime bien montrer qu’il est Batman, d’où ce logo géant.”
Justin Ramsden: "Après la destruction de Briqueville, Batman a changé. Il est devenu meilleur et plus prêt que jamais à affronter les ennemis à venir. Cette Batcave monumentale est vraiment une manière de dire qu’il est là pour sauver le monde." Paul Constantin Turcanu: "Ce lieu devient un havre de paix lorsque l’apocalypse se déclare. Les gens sont effrayés, car ils n’ont jamais été confrontés à ce genre de catastrophes."
The Lego Movie 2
The Lego Movie 2 © Warner Bros

Construire ce qu’on voit à l’écran

Justin Ramsden: "Tout est conçu avec des Lego, même dans cette image, c’est la magie du film! L’idée est la suivante: si vous avez assez de briques, assez de temps et assez d’espace, vous pouvez construire tout ce que vous voyez à l’écran. On a travaillé très précisément avec les animateurs et les designers pour nous assurer que l’on peut tout construire.
Les concepteurs de modèles travaillent comme ils veulent: certains aiment dessiner, d’autres préfèrent travailler directement sur l’ordinateur. Personnellement, je m’empare d’une boîte de Lego et je commence à construire, car c’est le cœur de notre métier. Puisque nous construisons des jouets pour les enfants, pourquoi ne pas se mettre dans la peau de l’un d’eux? Lorsque nous travaillons sur un film comme celui-là, nous collaborons aussi avec le réalisateur et les animateurs pour nous assurer que tout le monde est sur la même longueur d'onde."

Un étrange personnage

Justin Ramsden: "Bien qu’il ait l’air effrayant, ce personnage est l’essence de ce qu’est Lego: construire et reconstruire. Peu importe si les couleurs ne sont pas assorties, peu importe si les formes ne correspondent pas. Ce blob symbolise les choses géniales et folles que l’on peut imaginer avec des briques Lego"

Dessiner un personnage Lego

Paul Constantin Turcanu: "Le style et l’apparence d’un personnage Lego sont très simples et par moments c’est un vrai défi. Vous devez utiliser seulement quelques lignes pour lui insuffler la vie et surtout plaire à une multitude de personnes. Pour les expressions, c’est l’équipe de l’animation qui s’en occupe, mais on leur donne une base pour travailler: une expression neutre, excitée… Nous avons un guide que nous suivons et il y a un nombre limité de couleurs que nous devons utiliser. Ça a l’air facile, mais c’est beaucoup de travail."
Jérôme Lachasse