BFMTV

"La Famille Bélier" au cinéma, nouveau succès annoncé

-

- - Mars Distribution

Dans La famille Bélier, en salles ce mercredi, on découvre Karin Viard et François Damiens à contre-emploi, mais aussi Louane Emera, une jeune actrice à la voix magnifique. Et puis les chansons de Michel Sardou, que l'on redécouvre, comme lui, émus.

"Quand tout va mal, qu'il n'y a plus aucun espoir, il reste Michel Sardou". La réplique est signée Eric Elmosnino, prof de musique dans le film La famille Bélier. Il se trouve que Michel Sardou occupe, sans y figurer, une place importante dans le film d'Eric Lartigau.

Dans cette famille Bélier, le père, la mère et le frère sont sourds. Paula, 16 ans, ne l'est pas. Elle a même un don pour la musique et le chant. Le film, qui sort en salles ce mercredi, contient tous les ingrédients du carton au box office: une belle histoire, Karin Viard et François Damiens inédits en fermiers sourds et... les chansons de Michel Sardou, que l'on découvre sous un nouveau jour. BFMTV a rencontré le chanteur heureux et ému, lui aussi, de les redécouvrir.

"Michel Sardou est à la variété française ce que Mozart est à la musique classique"

"Il est intemporel". C'est encore le prof de musique du film qui le dit. Michel Sardou accueille avec humour le parallèle avec Mozart: "Je ne sais pas s'il pourrait la glisser au conservatoire de musique, celle là, mais c'est très amusant". "Je n'ai pas pris la grosse tête, lance-t-il encore. Je n'ai pas un milligramme de Mozart. C'est un second degré, c'est une plaisanterie, c'est très drôle de dire ça d'entrée. On ne s'attend pas du tout à ce qu'un prof dise ça". 

"Je les ai découvertes autrement"

Plusieurs chansons de Michel Sardou, comme Je vole, En chantant, La java de Broadway, sont interprétées par la jeune Louane Emera et ses camarades de classe. "Je n'ai pas l'habitude d'écouter mes chansons", explique Michel Sardou, "et encore moins quand ce sont des enfants qui les chantent. Et j'ai trouvé ça très touchant que ce soit une petite chorale de mômes et ces deux jeunes gens, dont la petite qui est magnifique et qui a une voix absolument splendide". "J'ai été soufflé, j'ai dit, tiens, j'ai fait une bonne chanson", ajoute-t-il espérant que ce film sera l'occasion pour le public de découvrir ou de redécouvrir ses morceaux.

"Ce qu'il y a de marrant, c'est que tout le monde me dit 'ton film'. je leur dis 'mais quel film?' Je ne suis pas dans le film!"

La scène, c'est fini

Michel Sardou, actuellement sur les planches, n'envisage pas de tournée de chant ni de nouvel album. "Ca fait 47 ans que j'en fais, des tournées. Quand vous aurez comme moi fait 47 fois le Sofitel de Lyon, le Mercure de Dijon, croyez-moi, au bout d'un moment, la salade gourmande et le Toblerone dans le Frigidaire, ça commence à peser".

"J'ai très peur qu'ils interdisent les bûches"

S'exprimant sur le climat en France, morose selon lui, Michel Sardou évoque la polémique des crèches de Noël dans des bâtiments publics. "Ils nous interdisent les crèches, ces cons-là! Pourquoi? J'ai très peur qu'il interdisent les bûches. Très peur", ajoute-t-il très sérieusement, avant d'éclater de rire.

Magali Rangin avec Claire Fleury