BFMTV

L'Ombre d'Emily: Blake Lively et Anna Kendrick entre thriller et comédie potache

Anna Kendrick et Blake Lively dans "L'ombre d'Emily"

Anna Kendrick et Blake Lively dans "L'ombre d'Emily" - Feigco Entertainment - Lionsgate

Le nouveau film de Paul Feig, mi-thriller mi-comédie, sort ce mercredi en salles. Une enquête policière grinçante, menée avec humour et glamour par les charismatiques Anna Kendrick et Blake Lively.

"Les secrets, c'est comme le beurre: facile à étaler, mauvais pour le coeur". Cette réplique extraite de L'ombre d'Emily, pourrait résumer à merveille ce long-métrage de Paul Feig, à qui l'on doit l'incontournable Mes Meilleures amies et le reboot 100% féminin de SOS Fantômes. Ce thriller gonflé d'humour, qui vogue entre comédie potache et enquête policière, sort en salles ce mercredi.

Adapté du roman A Simple Favor (le titre du film outre-Atlantique), premier ouvrage de l'Américaine Darcey Bell, L'ombre d'Emily raconte comment Stéphanie (Anna Kendrick), mère célibataire qui occupe son temps libre à tourner des "vlogs", décide d'enquêter sur la mystérieuse disparition de sa meilleure amie Emily (Blake Lively). 

Blake Lively et Anna Kendrick, duo charismatique

Sur le papier, l'histoire a des airs du Gone Girl de David Fincher: une belle blonde à qui tout semble réussir (couple parfait, maison design, carrière au sommet) s'évapore du jour au lendemain, semant le trouble dans une charmante banlieue tranquille et la panique parmi ses proches. Mais les similitudes s'arrêtent là. Malgré la teneur dramatique et énigmatique de l'intrigue, L'ombre d'Emily est surtout un film drôle, réalisé par un cinéaste qui est avant tout un maître de la comédie.

"Le thriller est un genre si absurde en soi, parce que tout est tellement sous tension, et qu'il y a tellement de surprises et de rebondissements", confiait-il récemment au journal britannique The Independant. "Mais j'aime faire rire les gens. J'ai toujours envie que les spectateurs sentent qu'ils vont passer un bon moment". 

Paul Feig peut aussi compter sur deux têtes d'affiche charismatiques, Blake Lively et Anna Kendrick. La première a fait ses armes dans la série Gossip Girl avant d'enchaîner les films (on l'a vue dans Green lanternSavages, Café Society ou encore Instinct de survie, pour ne citer qu'eux) et les tapis rouges, où ses tenues pointues et sa longue chevelure blonde digne de Raiponce ne laissent personne indifférent.

La seconde, révélée au grand public par la saga Twilight avant de devenir une vraie célébrité grâce à la comédie musicale Pitch Perfect, est certainement l'une des actrices les plus drôles de sa génération. Avec elles deux au casting, Paul Feig s'est offert un cocktail explosif, avec tout ce qu'il faut de glamour, d'humour et d'imprévisibilité.

Tenues dandy et musique française

Anna Kendrick incarne ainsi à la perfection la jeune mère control-freak et coincée, fascinée par son amitié naissance avec Emily, aka Blake Lively, working girl badass aux allures de top model et accro au Martini. L'alchimie entre les deux comédiennes est incontestable. Les échanges rythmés, les jeux de mots bien placés et les blagues (parfois bien lourdingues) propres à Paul Feig animent avec intensité ce film de deux heures, rattrapant ainsi quelques longueurs. 

Autre point fort du film: son esthétique léchée aux airs retro, à l'image de l'affiche officielle où Blake Lively semble tout droit sortie d'une publicité des années 1950. La bande-originale, elle, se compose en grande partie de tubes français des sixties, avec ce qu'il faut de Jacques Dutronc, Françoise Hardy, Serge Gainsbourg et France Gall. Pas très étonnant quand on sait que Paul Feig est fan de tout ce qui s'approche de près ou de loin à la France. 

Quant aux looks des personnages, ils renforcent avec style le contraste entre la naïve Stéphanie, adepte des col claudines et des tops à fleurs, et l'impénétrable Emily, toujours tirée à quatre épingles, en costume masculin et talons vertigineux signés Louboutin.

"On me demande tout le temps qui est ma référence mode, et bien ma référence mode, c'est Paul Feig!", confiait d'ailleurs Blake Lively aux spectateurs venus assister, le 18 septembre dernier, à l'avant-première à Paris sur les Champs-Elysées. 

Paul Feig, ce soir-là, était vêtu d'un impeccable costume noir et d'une cravate rose bonbon. 

-
- © -
Nawal Bonnefoy