BFMTV

Disney+: tollé général après la diffusion d'une version censurée et sans nudité de Splash

Les fesses censurées de Daryl Hannah dans Splash de Ron Howard (1984)

Les fesses censurées de Daryl Hannah dans Splash de Ron Howard (1984) - Disney

Une version censurée de Splash, célèbre comédie de Ron Howard qui a lancé la carrière de Tom Hanks et de Daryl Hannah, fait polémique.

Déjà blâmé pour l'absence sur sa plateforme du catalogue Fox (Alien, Die Hard, etc.), Disney+ est une nouvelle fois sous le feu des critiques après avoir diffusé une version censurée de Splash, célèbre comédie de Ron Howard qui a lancé en 1984 la carrière de Tom Hanks et de Daryl Hannah. 

Dans cette relecture moderne de l'histoire de la petite sirène, le personnage joué par Daryl Hannah déambule nu dans les rues de New York. Des scènes comiques qui s'amusent de son manque de pudeur. Si l'actrice avait obtenu à l'époque de ne pas apparaître entièrement nue à l'écran, on peut néanmoins voir ses fesses dans la version originale du long-métrage, disponible en DVD ou Blu-ray.

Les fesses de l'actrice ont cependant été censurées dans la version de Disney+. Plusieurs plans du long-métrage ont en effet été rabotés pour cacher l'intimité de l'actrice, a remarqué le site Movie Censorship

Dans une scène proche de la fin du film, alors que Daryl Hannah fait ses adieux à Tom Hanks et plonge dans l'océan, ses fesses ont été dissimulées à l'aide d'une espèce de fourrure ajoutée numériquement. De nombreux critiques et journalistes ont dénoncé sur Twitter cette pratique qui détruit selon eux l'intégrité du film en tant qu'œuvre d'art. 

Toy Story 2 et Les Simpson avant Splash

Disney est coutumier du fait. Une scène de Toy Story 2 a été coupée l'année dernière des nouveaux blu-ray du film à cause d'une réflexion jugée inappropriée d'un personnage. En novembre dernier, lors du lancement de Disney+ aux États-Unis, ses utilisateurs avaient dénoncé les nouveaux changements effectués à Un nouvel espoir, le premier volet de la saga Star Wars

Autre couac, qui est aussi un problème récurrent des plateformes de streaming: les épisodes des Simpson ont été recadrés, passant du format 4/3 au 16/9. Un choix qui ôte à la série de Matt Groening une grande partie de son humour visuel. Les épisodes devraient être diffusés dans le bon format dans les prochains mois.

Jérôme Lachasse