BFMTV

Disney interdit les personnages fumeurs dans toutes ses productions

Cruella d'Enfer dans "Les 101 Dalmatiens".

Cruella d'Enfer dans "Les 101 Dalmatiens". - Walt Disney Pictures

Vous ne verrez plus de personnage en train de fumer dans les longs métrages grand public de Disney et de ses franchises (Marvel, LucasFilm et Pixar). C’est ce qu’a annoncé le directeur du studio Disney, Bob Iger.

Chez Disney, plus aucun personnage, même secondaire, n’aura désormais le droit de s’en griller une. Et l’interdiction sera étendue à toutes les productions du groupe, dont celles de ses franchises (Marvel, LucasFilm et Pixar), relate le Telegraph.

C’est ce qu’a annoncé le directeur du studio, Bob Iger, lors de la réunion annuelle des actionnaires, jeudi, répondant à la question d’une infirmière soucieuse de l’impact de la représentation d’une cigarette sur les enfants.

"Alice au pays des merveilles" (1951)
"Alice au pays des merveilles" (1951) © Walt Disney Pictures

Rares exceptions

Initiée en 2001, la politique anti-tabac du groupe va ainsi être étendue à tous ses longs métrages grand public classés PG-13 (classification américaine recommandant l’accord parental pour les moins de treize ans).

Des très rares exceptions à la règle pourront être tolérées, notamment par souci de véracité.

"Par exemple, nous avons produit un film sur Abraham Lincoln, qui était un fumeur, a précisé Bob Iger. Nous estimons que le représenter en train de fumer est justifié."

Peter Pan (1953)
Peter Pan (1953) © Walt Disney Pictures

"Mais en ce qui concerne les nouveaux personnages, sous tous nos labels, nous allons totalement prohiber le tabac dans chacun d’entre eux," a-t-il encore assuré. 

Disney et la cigarette, une relation ambiguë

Cigares, pipes ou encore narguilés ont longtemps abondé dans les productions Disney, bien que, comme le rappelle Première, le studio a toujours entretenu une relation ambiguë avec la cigarette.

Son fondateur, Walt, était un gros fumeur. Mais il s’en était toujours caché, ce que montre le film Dans l’ombre de Mary (2004) de John Lee Hancock. 

C. P.