BFMTV

Deadpool 2: cinq anecdotes improbables sur Ryan Reynolds

Ryan Reynolds à l'avant-première de Deadpool 2

Ryan Reynolds à l'avant-première de Deadpool 2 - Hector Retamal / AFP

L'acteur canadien endosse une nouvelle fois le costume de Deadpool. L'occasion de revenir sur son parcours, qui a connu plus de bas que de hauts.

Ryan Reynolds est de retour ce mercredi 16 mai dans la peau de Deadpool, le super-héros irrévérencieux qui brise le quatrième mur. Dans Deadpool 2, il s'entoure d'une fine équipe, la X-Force, pour affronter un cyborg venu du futur, Cable (Josh Brolin).

Réalisé par David Leitch (John Wick, Atomic Blonde), Deadpool 2 reprend les codes qui ont fait le succès du premier volet: humour potache, clins d'œil à la pop culture, scènes d'action spectaculaires... "On n'oublie jamais sa deuxième fois", prévient l'affiche. 

La sortie de ce blockbuster très attendu est l'occasion pour replonger dans le parcours de Ryan Reynolds. Le comédien canadien, qui s'y donne à cœur joie dans un numéro d'autodérision, a connu beaucoup de bas avant de devenir un des acteurs les plus cool d'Hollywood. Tour d'horizon.

> Le vin rouge de son père

Ryan Reynolds a eu des relations compliquées avec son père, mort en 2015 des suites de la maladie de Parkinson. Dans The New York Times, le comédien révèle que son père, Jim, était haut en couleur. Ce dernier avait en effet le bras scarifié à cause d'un vieux tatouage qu'il avait voulu brûler. Autre anecdote à son sujet: il distillait dans sa cave un vin rouge si mauvais que Ryan Reynolds, qui en a gardé une bouteille, vit désormais dans la peur que quelqu'un boive par inadvertance cette bouteille et... meure. 

> Le cursus universitaire le plus court de l'histoire

L'adolescence de Ryan Reynolds et le début de sa vie d'adulte n'ont pas été de tout repos. A l'âge de 13 ans, il joue dans des soap operas fauchés pour se faire de l'argent. "On était payé entre 200 et 300 dollars par semaine", se souvient-il dans GQ. Après le lycée, il conduit un chariot élévateur pour une épicerie.

Puis, selon la légende, il est resté 45 minutes seulement à l'université avant de s'envoler pour Los Angeles et de s'essayer au théâtre d'improvisation avec la mythique troupe du Groundlings, où a commencé Will Ferrell. La vérité est tout autre: il serait en réalité resté plusieurs mois avant de quitter la fac, indique Variety. Sa première nuit à Los Angeles est plus rocambolesque: sa Jeep est volée sur le parking de l'hôtel miteux où il se logeait. Il la retrouve plusieurs pâtés de maison plus tard sans porte et sans radio. 

> Quand il terrorisait Chloé Moretz dans Amityville 

En 2004, Ryan Reynolds décroche le rôle principal d'Amityville, remake d'un film d'horreur des années 1970 où un homme massacre sa famille avec un fusil à pompe. Pour accentuer la terreur chez ses jeunes partenaires de jeu, dont la jeune Chloé Moretz, il décide de les ignorer et de ne pas leur parler du tournage. Sa technique a si bien fonctionné que les comédiens étaient persuadés que Ryan Reynolds les détestait réellement.

> Il a le vertige

Ryan Reynolds a peur du vide depuis un saut où son parachute ne s'est pas ouvert. Jouer dans un blockbuster comme Green Lantern a donc été pour lui une épreuve puisqu'il devait passer la moitié du tournage accroché à un filin. Lors des répétitions, il a pu cependant triompher (un peu) de sa peur. 

> Sa première danse avec Blake Lively

Dans les colonnes de GQ, Ryan Reynolds s'est souvenu du moment où il a su qu'il était amoureux de Blake Lively. "Nous traînions dans un petit restaurant de Tribeca qui reste ouvert très tard dans la nuit. Une chanson est arrivée et j'ai dit: 'Tu veux danser?' Personne n'était là, l'endroit était vide. C'était un de ces moments où, au milieu de la danse, je me suis dit que j'étais peut-être allé trop loin. Puis, on est allé chez elle. Et je n'ai pas besoin de détailler ce qu'il s'est passé après".

Jérôme Lachasse