BFMTV

Cinéma: les films en salles les plus prisés des Français par région

-

- - Franz Jachim / Flickr

CARTE - Plutôt blockbuster américain pour les Lorrains et film d’auteur français pour les Bretons: les habitudes cinématographiques des Français changent selon leur région. Le CNC a publié les chiffres de fréquentation des salles pour 2016.

Le CNC a dévoilé cette semaine son bilan annuel de la fréquentation des salles de cinéma en France. L’étude témoigne des différences de pratiques entre les régions. Certains coins de l’Hexagone regorgent de cinéphiles réguliers, d’amateurs de films d’art et d’essai, d'autres, de fans de blockbusters américains. Nos cartes vous révèlent lesquels.

Les Parisiens vont 10 fois par an au cinéma

Malgré l’essor du streaming, la fréquentation des salles reste à la hausse. Un Français va au cinéma 3,3 fois par an en moyenne. C’est une fois de plus qu’il y a 15 ans, mais toujours moins que dans les années 60.

Les Parisiens sont des assidus du 7e art. Un habitant de la capitale s’assoit 10 fois par an dans une salle obscure en moyenne.

Plus d’un film vu sur deux est américain

Les films américains dominent largement le marché. En France, ils représentent 52,9% des entrées, contre 35,8% pour les films français. Quelques départements font cependant de la résistance. Dans la Nièvre, l’Indre et la Haute-Saône, les titres français font plus recette que les américains.

La Somme est le département qui consomme le plus américain: Hollywood y détient 64,3% de parts de marché. Côté cinéma européen et étranger, c’est la Saône-et-Loire qui détient le record: 16,6% des films vus ne sont ni français, ni américains.

Le succès des films d’auteurs français en Bretagne

La programmation art et essai reste minoritaire en France. Les films de cette catégorie correspondent tout de même à 20,3% des entrées. En Saône-Loire, c'est le double: 41% des ventes. Dans ce département, on regarde particulièrement des films d’auteurs de nationalité européenne ou étrangère.

A l’exception du Finistère, toute la Bretagne est particulièrement amatrice de films classés art et essai. Dans le Morbihan, un film vu sur trois appartient à cette catégorie. Les films français y sont d’ailleurs majoritaires.

Emeline Gaube