BFMTV

Bienvenue à Suburbicon: Matt Damon est-il vraiment l'acteur le plus "gentil" d'Hollywood?

Matt Damon dans Bienvenue à Suburbicon

Matt Damon dans Bienvenue à Suburbicon - Copyright 2017 Concorde Filmverleih GmbH / Hilary Bronwyn Gayle

Le comédien, actuellement à l'affiche du nouveau film de George Clooney, a la réputation d'être l'homme le plus gentil de Hollywood. L'est-il vraiment?

C'est Tom Hanks avec des muscles. Depuis des années, Hollywood chante les louanges de Matt Damon. Les comédiens qui ont eu la chance de travailler avec lui sont unanimes: Matt Damon est l'homme le plus gentil d'Hollywood. En 2016, Alivia Vikander, sa co-star de Jason Bourne, déclarait sur le plateau du Tonight Show de Jimmy Fallon:

"Depuis que je suis arrivée en Amérique et que j'ai commencé à faire des films en anglais, tout le monde me dit qu'il est l'homme le plus gentil de l'industrie du cinéma. Et il l'est. Chaque mec que je rencontre veut devenir son meilleur ami". 

Kristen Wiig, avec qui il joue dans Downsizing (au cinéma le 10 janvier), a dit peu ou prou la même chose cette semaine à la chaîne américaine E! Dans un long article publié par GQ en 2016, George Clooney, Julia Roberts, Tina Fey, Ben Affleck, Martin Scorsese racontent eux aussi à quel point Matt Damon est parfait. Dans ses films, toutefois, c'est une autre paire de manches.

L'apparence d'un Américain moyen

Si Matt Damon joue souvent les héros sans reproche, le comédien excelle surtout dans des compositions plus sombres, où il se moque de son apparence d'Américain moyen pour incarner de véritables bad guys. C'est le cas dans Bienvenue à Suburbicon, comédie noire co-écrite par les frères Coen et réalisée par son ami George Clooney qui sort le 6 décembre en France.

Installé à Suburbicon, parodie de ville résidentielle américaine des années 1950, Matt Damon incarne un homme en apparence respectable qui complote dans sa cave pour obtenir l'argent de l'assurance-vie de son épouse défunte et se débarrasser de son fils. Il y joue un rôle de bouffon trop sûr de lui, imaginant un plan machiavélique qui se retourne finalement contre lui. A travers les lignes, le film dénonce aussi l'Amérique de Donald Trump.

"Dans Les Infiltrés, je suis sexuellement impuissant"

Ce n'est pas la première fois qu'il incarne ce genre de personnage. Le Talentueux Mr. Ripley, Les Infiltrés, Interstellar... Il affectionne ces rôles où son apparence bienveillante devient inquiétante. Il essaye de jouer le plus souvent des escrocs, des mafieux, des bandits, des manipulateurs. Les Infiltrés, où il joue un mafieux qui intègre la police, a été une étape importante dans cette recherche:

"Si vous regardez le film de mon point de vue, mon personnage se révèle un loser intégral. Je fais dans mon froc à chaque scène, je suis sexuellement impuissant. Dans cette histoire, marquée par le machisme de tous les protagonistes, je délimite mon territoire, celui d'un naze", a-t-il déclaré au Monde en 2013.

Ces rôles lui permettent de montrer une autre facette de son jeu, lui qui craint d'être enfermé dans des rôles de bon père de famille un peu lisse à cause de son physique passe-partout. "Je suis le mec qui ressemble à tout le monde. Brad Pitt n'est confondu avec personne d'autre. C'est ainsi. Je n'ai pas l'air d'une star, juste d'un acteur, alors je fais avec", s'était-il désolé lors d'une interview accordée au Monde.

Certains, comme les créateurs de South Park, se sont moqués de cette image un peu lisse de l'acteur. Dans Team America (2005), la marionnette du comédien ne sait dire qu'une seule chose: "Maaaaatt Daaaaamon". Le comédien, lui aussi, sait se moquer de son image. Dans Thor Ragnarok, sorti en octobre dernier, Matt Damon apparaît très brièvement le rôle d'un comédien falot jouant le rôle du super-vilain Loki, le frère dysfonctionnel de Thor. Une belle métaphore de son mal-être à trouver des rôles qui lui correspondent vraiment. 

Jérôme Lachasse