BFMTV

Catherine Jacob raconte avoir été victime d'antisémitisme

Catherine Jacob

Catherine Jacob - Thomas Samson - AFP

Catherine Jacob, connue pour son rôle dans Tati Danielle, raconte l'antisémitisme dont elle a été victime.

L'actrice Catherine Jacob, connue pour ses rôles dans les comédies d'Etienne Chatilliez La Vie est un long fleuve tranquille et Tati Danielle, a raconté lundi au micro d'Europe 1 avoir été victime d'antisémitisme à cause de son nom de famille.

"N'étant pas juive, je me tape quand même encore un petit antisémitisme primaire. C'est extraordinaire, parce qu'on me pose la question, avec la grimace", a indiqué la comédienne césarisée pour La Vie est un long fleuve tranquille. "C'est démentiel. Il se trouve que je ne suis pas juive. J'ai un père breton."

"Il y en a 200.000 en Bretagne"

Catherine Jacob est en réalité descendante des Jacobites, mouvement politique proche des Tories au XVIIe siècle: "Je me suis un peu intéressée à la question", a-t-elle expliqué à l'antenne, avant d'ajouter:

"Les Jacobites sont des gens qui étaient partisans du roi Jacques II d'Écosse. Ils sont arrivés à Nantes un petit peu avant la Révolution, peut-être vingt ans avant. Et ils ont tous perdu leur nom. Ils s'appelaient Jacobus, Jacob, voilà. Il y en a 200.000 en Bretagne."

En raison de ses origines, Catherine Jacob raconte apprécier particulièrement la série Outlander: "[Elle] me touche beaucoup. J'arrive dessus sans le savoir, et je pensais être la seule au monde à savoir ce qu'étaient les Jacobites."

Jérôme Lachasse