BFMTV

Candidat à l'Académie française, Edouardo, chanteur du tube Je t'aime le lundi, reçoit... 0 voix

Edouardo, connu pour sa chanson "Je t'aime le lundi" est candidat à l'Académie française

Edouardo, connu pour sa chanson "Je t'aime le lundi" est candidat à l'Académie française - Capture d'écran

Le chanteur Eduardo Pisani, connu sous le nom d'Edouardo pour sa chanson Je t'aime le lundi, a postulé pour succéder au fauteuil vacant du philosophe et Académicien René Girard, mort en 2015.

Le fauteuil à l'Académie française du philosophe René Girard, mort en 2015, restera encore inoccupé, puisqu'aucun des huit candidats à sa succession n'a obtenu la majorité des voix ce jeudi 23 mars. Parmi eux, un certain... Edouardo, de son vrai nom Eduardo Pisani, connu du grand public pour son improbable tube Je t'aime le lundi sorti en 1996. Il s'agissait de sa troisième candidature à l'Académie française.

Quatre tours de vote ont été organisés. Valère Novarina, 69 ans, également écrivain, peintre et dessinateur, n'a pas réussi à obtenir plus de 12 voix (sur 27) au 2e tour de scrutin, selon un communiqué de l'Académie. Le dramaturge tentait sa chance face à sept autres candidats dont la romancière Isaline Remy, l'essayiste Arnaud-Aaron Upinsky, considéré comme proche des milieux catholiques traditionalistes et donc Eduardo Pisani. Mais tous trois n'ont recueilli aucun suffrage.

"L'important, c'est d'exister"

Les "élections blanches" ne sont pas rares à l'Académie française, fondée en 1635 par Richelieu et chargée de veiller au respect de la langue française. Cette prestigieuse institution se compose de quarante membres, élus par leurs pairs et surnommés les Immortels, qui siègent à l'Institut de France, au coeur de Paris. Seuls 36 fauteuils sont actuellement occupés. En novembre dernier, les Immortels avaient déjà voté, sans succès, pour trouver le successeur de René Girard, philosophe et anthropologue décédé en novembre 2015.

Sur le site Le Mague.net, le chanteur Eduardo Pisani avait déjà expliqué les raisons de sa surprenante candidature lors de sa première tentative. "L'Académie française existe depuis 1635, et je crois bien que je suis le premier candidat à l'Académie française qui habite chez Emmaüs," confiait celui qui est rapidement tombé dans l'oubli après son succès éphémère. Il concluait alors: "Je ne serai pas élu et je ne vais recueillir aucune voix mais peu importe. Le baron Pierre de Coubertin disait que l'important, c'est de participer. Pour moi, l'important c'est d'exister."

Fabien Morin