BFMTV

Billie Eilish, icône glamour en une de Vogue: "J'ai le droit de faire ce que je veux"

Billie Eilish

Billie Eilish - Capture d'écran YouTube - Billie Eilish

La chanteuse de 19 ans troque ses pulls XXL et ses cheveux verts contre un corset et des boucles platines. Une nouvelle manière pour elle de diffuser le message féministe qu'elle promeut depuis ses débuts.

Consécration mode pour Billie Eilish. La sensation pop américaine de 19 ans fait la couverture du numéro de juin de British Vogue, l'édition britannique du célèbre magazine de mode. Et la jeune femme y apparaît comme personne ne l'a jamais vue: celle qui se camoufle dans des tenues XXL depuis le début de sa carrière troque ses pulls trop grands contre une tenue glamour, corset et jupe en latex. Après avoir arboré des cheveux noirs et verts pendant des mois, elle est désormais blonde platine, avec des boucles à la Marilyn Monroe. Le tout donne un look très pin-up 50's, aux antipodes de ce à quoi elle a habitué son public.

Si Billie Eilish consacrait tant d'efforts à cacher ses formes jusqu'à présent, ce n'était pas sans raison: "M'habiller comme si j'étais 800 fois plus grosse que je ne le suis empêche les gens de juger l'apparence de (mon) corps", confiait-elle à Vogue Australia en 2019. Cette métamorphose est le fruit d'une réflexion, alors que la chanteuse s'apprête à sortir son deuxième album, Happier Than Ever (plus heureuse que jamais), le 30 juillet prochain:

"Je n'ai jamais rien fait de tel", admet l'interprète de Bad Guy dans les colonnes de British Vogue, anticipant les critiques que généreront ces photos: "'Si tu promeus l'acceptation de soi, pourquoi tu irais porter un corset? Pourquoi tu ne vas pas montrer ton vrai corps?', prédit-elle, avant de répondre: "Mon truc, c'est que j'ai le droit de faire tout ce que je veux."

"Tout ce qui compte, c'est ce qui vous fait du bien. Si tu veux faire de la chirurgie, va en faire. Si tu veux porter une robe, mais que quelqu'un te trouve trop grosse pour la porter, tu l'emmerdes. Si tu as le sentiment d'être belle, tu es belle."

"J'en suis fière"

Il y a un an, Billie Eilish avait publié une vidéo dans laquelle elle dénonçait le culte de l'apparence: "Vous avez des opinions sur ma musique, mes vêtements, mon corps", y déclarait-elle. "Je sens vos regards, tout le temps. Et rien de ce que je fais ne passe inaperçu, alors je sens vos regards désapprobateurs ou vos soupirs de soulagement. Si je vivais en fonction d'eux, je serais incapable de bouger."

Un an plus tard, elle décrit les attentes paradoxales auxquelles sont soumises les femmes: "Tout à coup, vous êtes une hypocrite si vous voulez montrer votre peau, vous êtes facile, vous êtes une s*****, vous êtes une p***. Si j'en suis une, j'en suis fière. Moi et toutes les filles sommes des p****, et on les emmerde. Renversons les choses et tirons-en du pouvoir. Montrer votre corps et votre peau - tout comme ne pas le faire - ne devrait pas vous priver du respect."

"Une lettre ouverte aux personnes qui abusent d'autres personnes"

Enfin, la chanteuse de 19 ans évoque le single Your Power, premier extrait de son prochain album, dans lequel elle s'adresse à une personne qui a abusé d'une autre, mineure: "C'est une lettre ouverte aux personnes qui abusent d'autres personnes - le plus souvent des hommes", déclare-t-elle. "Je ne connais pas une fille, ni une femme qui n'ait pas eu d'expérience étrange ou bien très mauvaise. Et les hommes aussi: les jeunes garçons sont constamment victimes d'abus." Elle révèle avoir elle-même été victime d'abus dans sa jeunesse, sans en dévoiler la nature.

En quelques années, Billie Eilish s'est imposée comme l'ambassadrice de la génération Z sur la scène pop. Début 2020, elle est devenue la plus jeune artiste de l'histoire à recevoir les Grammy Awards de révélation de l'année, chanson de l'année, enregistrement de l'année et album de l'année. Il y a quelques semaines, elle a de nouveau reçu le prix d'enregistrement de l'année pour le single Everything I Wanted. Elle a par ailleurs fait l'objet d'un documentaire sorti sur Apple TV+, Billie Eilish: The World's a Little Blurry.

https://twitter.com/b_pierret Benjamin Pierret Journaliste culture et people BFMTV