BFMTV

Avant une tournée dans les églises en 2021, Bigard lit un texte sur la Nativité dans un clip

Jean-Marie Bigard

Jean-Marie Bigard - Joël Saget

Jean-Marie Bigard prépare, avec la chanteuse lyrique Elizabeth Vidal et plusieurs musiciens, une tournée dans les églises pour le courant de l'année 2021. En prélude à ce spectacle baptisé "Émotions sacrées", une vidéo publiée en ce jeudi de réveillon de Noël montre le comédien en pleine lecture d'un texte de Jean-Paul Sartre consacré à la Nativité.

Certes, Jean-Marie Bigard n'a jamais caché sa foi. Entre ses réflexions sur les plateaux télés et sa rencontre avec le pape en décembre 2007 dans le sillage de Nicolas Sarkozy, le comédien a toujours montré son lien étroit au divin. Il n'empêche la présence de l'humoriste, adepte du parler dru et des sorties tonitruantes, dans un clip dévoilé ce jeudi 24 décembre peut surprendre.

Quand Jean-Marie Bigard rencontre Jean-Paul Sartre

La vidéo en question sert de prélude au spectacle "Émotions sacrées" qui, mêlant lectures de textes directement religieux ou d'inspiration chrétienne et chants lyriques, devrait partir en tournée dans les églises et les cathédrales dans le courant de l'année 2021 si le Covid le permet.

On y entend Jean-Marie Bigard prêter sa voix aux lignes que l'écrivain et philosophe Jean-Paul Sartre, pourtant athée, a consacré à la Nativité lors du Noël 1940, pour distraire ses compagnons d'infortune et de stalag:

"La Vierge est pâle et elle regarde l’enfant. Ce qu’il faudrait peindre sur son visage, c’est un émerveillement anxieux, qui n’apparut qu’une seule fois sur une figure humaine, car le Christ est son enfant, la chair de sa chair et le fruit de ses entrailles. Elle l’a porté neuf mois. Elle lui donna le sein et son lait deviendra le sang de Dieu. Elle le serre dans ses bras et elle dit: 'mon petit'!" (...) Elle le regarde et elle pense : 'ce Dieu est mon enfant ! Cette chair divine est ma chair, Il est fait de moi, Il a mes yeux et cette forme de bouche, c’est la forme de la mienne. Il me ressemble, Il est Dieu et Il me ressemble'."

Une idée "anti-snob"

Après que Jean-Marie Bigard a dit cet évangile selon Jean-Paul Sartre, une autre voix s'élève: celle de la cantatrice Elizabeth Vidal, qui assurera le pan lyrique des représentations, accompagnée de plusieurs instrumentistes. Cette alliance de la musique sacrée et de la littérature est au cœur du projet du compositeur et pianiste Vincent Laissy qui a entièrement pensé le projet avant de préparer la tournée avec la maison d'édition Première Partie.

"Au départ, c'est une idée de musicien, c'est pour ça que je voulais une chanteuse. Mais je voulais que ce soit populaire. Je viens du classique mais je suis anti snob!" explique-t-il à BFMTV.com. Il revient alors sur son choix et aux raisons qui l'ont amené à solliciter Jean-Marie Bigard:

"J'ai fait appel à Elizabeth Vidal qui est soprano colorature, c'est-à-dire qu'elle peut atteindre une voix suraiguë, mais qui a une belle rondeur dans sa voix. Pour l'homme, je voulais une voix grave, rocailleuse". Sa connaissance de la spiritualité de l'artiste a fait le reste. "J'appelle Jean-Marie Bigard, je lui laisse un message. Dans le quart d'heure qui suit, il me rappelle. Il me dit qu'à ses yeux 'il n'y a pas mieux'. Il était dithyrambique", raconte Vincent Laissy

Après le virus

Jean-Marie Bigard ne s'en tiendra pas à une seule lecture. Au cours des séances d'"Émotions sacrées", il est aussi prévu qu'il récite les Béatitudes, déclame du Péguy, scande une traduction versifiée du Stabat Mater. La soprane quant à elle passera notamment de l'Ave Maria de Gounod à l'aria en ré majeur de Bach en passant par l'Alléluia de Mozart.

Le virus a stoppé le spectacle dans son élan et empêche une plus grande visibilité sur les dates de la tournée mais Vincent Laissy livre quelques-unes de ses envies au sujet des étapes à venir: "J'aimerais une tournée des cathédrales, je pense par exemple à la cathédrale de Bourges à laquelle je suis très attaché. Le projet a ce potentiel. Je suis aussi très attaché à l'église Saint-Maximin dans le Sud". C'est peut-être entre ces murs que s'élèveront bientôt les homélies du père Bigard.

Robin Verner
Robin Verner Journaliste BFMTV