BFMTV

Affaire Morandini: l'animateur va porter plainte contre Marc-Olivier Fogiel

Jean-Marc Morandini s'est défendu, mardi lors d'une conférence de presse contre les allégations des Inrocks dans leur enquête du 13 juillet. Il compte aussi porter plainte contre Marc-Olivier Fogiel et Mathieu Delormeau qu'il accuse de chantage.

"La vérité, c'est que depuis deux mois, je suis victime d'un chantage". Coup de théâtre dans l'affaire Morandini. L'animateur qui s'est exprimé devant la presse, ce mardi à 16h30, accuse ses confrères Marc-Olivier Fogiel et Mathieu Delormeau. Il a annoncé qu'il allait porter plainte contre eux pour chantage.

Revenant sur toute l'affaire révélée le 13 juillet dernier par les Inrocks, Jean-Marc Morandini a assuré n'avoir "jamais forcé quiconque à avoir une relation sexuelle avec moi", et n'avoir "jamais couché avec un mineur". "Ils veulent me faire passer pour un immonde pervers", a-t-il lancé, évoquant l'hebdomadaire qui selon lui "manipule la vérité". Jean-Marc Morandini compte également poursuivre Les Inrocks et la journaliste auteur de l'article.

"On veut me tuer"

Nommant Marc-Olivier Fogiel mais aussi celui qu'il décrit comme "l'ex-amant" de ce dernier, Mathieu Delormeau, Morandini a décrit toute une machination qu'auraient montée les deux animateurs pour qu'il cesse de parler des mauvaises audiences de Fogiel. "Pour faire simple, j’arrêtais de parler de ses mauvaises audiences où il faisait sortir dans la presse des saloperies sur moi".

"On veut me tuer", a-t-il également lancé. "Nous vivons une grande première en France, un assassinat public où tout le monde participe sans preuves, avec des manipulations dans l'intérêt de ce petit groupe. Mon honneur est aujourd’hui sali mais sachez une chose, je me battrai pour qu'il soit restauré et il le sera par la justice, je n'ai aucun doute la dessus".

Jean-Marc Morandini a également cité Mathieu Pigasse, propriétaire des Inrocks et "associé de Marc Olivier Fogiel". "Et les deux hommes se sont même associés il y a deux mois pour mettre de l’argent dans un site internet qui s’appelle Les Jours, et qui au passage s’en donne lui aussi à cœur joie sur cette affaire".

"Je suis Corse et chez moi, il y a deux choses sacrées"

L'animateur accuse encore Mathieu Delormeau d'avoir "manipulé" l'association La voix de l'enfant. Plus tôt dans la journée, cette association a en effet annoncé vouloir se porter partie civile déclarant que "certains éléments laisseraient à penser que des mineurs auraient été associés à la réalisation de la série Les Faucons". C'est également Mathieu Delormeau qui aurait persuadé les comédiens de la websérie de témoigner dans les Inrocks.

Il a enfin remercié ses employeurs, qui "n’ont pas cédé aux pressions". "Je pense à Arnaud Lagardère, Jean-Paul Baudecroux, Vincent Bolloré, Denis Olivennes, Fabien Namias, Maryam Salehi et toutes celles et tous ceux qui m’ont témoigné leur confiance et ont compris ce qui se tramait".

Fogiel va porter plainte pour diffamation

Enfin, il a conclut son allocution ainsi: "Mais je voudrais juste ajouter une chose en m’adressant directement à Fogiel, Delormeau et à cette pigiste. Je suis Corse et chez moi, il y a deux choses sacrées c’est l’honneur et la famille. Ils ont piétiné ces valeurs. Et ça, je ne l’oublierai jamais".

Dans la foulée, Marc-Olivier Fogiel a aussitôt annoncé qu'il allait porter plainte pour "dénonciation calomnieuse" et "diffamation" contre Jean-Marc Morandini. "C'est une tentative de diversion classique et pathétique, un écran de fumée minable", a-t-il ajouté. Il s'est dit "serein et calme" après les accusations de Jean-Marc Morandini.

M. R.