BFM Paris

Vaccination: la mairie de Paris espère un "go" de l'État cette semaine

Les élus de la capitale assurent se tenir prêts à installer des centres de vaccination dès que possible, notamment dans les mairies d'arrondissement.

La mairie de Paris espère d'ici la fin de la semaine des "réponses" et un "go" de l'Etat sur la mise en place de "vaccinodromes" dans la capitale contre le coronavirus, a déclaré à l'Agence France-Presse (AFP) l'adjointe à la Santé d'Anne Hidalgo, Anne Souyris.

Le ministre de la Santé Olivier Véran "a dit qu'il allait travailler avec les collectivités locales, donc on va voir ce qu'il entend par là" lors de sa conférence de presse jeudi aux côtés du Premier ministre Jean Castex, a expliqué l'élue.

"Ce qu'il faut, c'est qu'on sache quand même sur quel pied danser: est-ce qu'on fait des grands 'vaccinodromes', est-ce que nos centres Covid et Covisan sont valides et les intéressent pour la deuxième phase de vaccination?", a poursuivi l'élue EELV.

Vers une vaccination dans les mairies?

"Il y aura peut-être des réponses rapides et des annonces, j'espère dans la semaine, pour qu'on puisse sérieusement avancer sur la logistique".

Comme de nombreuses autres villes, la mairie de Paris ne mâche pas ses mots depuis plusieurs jours contre une campagne de vaccination trop "lente" et trop centralisée à ses yeux.

Afin d'accélérer le processus, elle a proposé l'ouverture d'un centre de vaccination dans toutes les mairies d'arrondissement et s'est dite prête à louer des congélateurs pour stocker le vaccin Pfizer.

"Rien de concret"

Cette mesure a toutefois été écartée à ce stade par l'Agence régionale de santé (ARS), selon Anne Souyris qui précise toutefois que la proposition "reste sur la table".

Une réunion organisée mardi avec les maires d'arrondissement, les préfets de Paris et de la région Île-de-France ainsi que l'ARS n'a quant à elle débouché sur "rien de concret", les arbitrages gouvernementaux étant toujours en cours.

Pour le maire LR du 17e arrondissement, Geoffroy Boulard, "Anne Hidalgo a beau jeu de critiquer l'État qui est lent, mais elle a aussi sa part de responsabilité".

"On n'a plus eu de son ni d'image de la mairie entre le 17 et le 31 décembre, aucune réunion", assure l'élu qui rappelle avoir proposé "dès août" une salle de sa mairie pour vacciner les personnels de santé.

"800 à 900 personnes par jour"

Invité de Bonsoir Paris ce mercredi, le maire LR du XVe arrondissement de Paris Philippe Goujon a assuré que tout était "prêt" dans le plus peuplé des arrondissements parisiens et a proposé d'ouvrir "dès maintenant" un centre de vaccination en mairie "pouvant fonctionner de 7 heures à 20 heures, du lundi au samedi".

"Nous pensons pouvoir recevoir environ 800 à 900 personnes par jour pour être vaccinées", a ajouté Philippe Goujon, avant de préciser avoir proposé d'autres sites de vaccination: le Parc des expositions de la Porte de Versailles et puis un centre rue Tiphaine".

La présidente de la fédération LR de Paris Agnès Evren a elle aussi demandé "la création de centres de vaccination à grande échelle, pour tous" en estimant dans un communiqué qu'outre le parc des expositions "les anciens hôpitaux inutilisés comme le Val de Grâce" étaient "des sites mobilisables pour créer ces centres".

"S'il n'y a rien qui vient, c'est parce qu'à un moment il faut le 'go' de l'État, nous on espère avoir ce 'go' le plus rapidement possible", a souligné Anne Souyris.

Florian Bouhot avec AFP