BFM Paris

Seine-Saint-Denis: l'unité de police CSI 93 réformée plutôt que dissoute

La police nationale. (PHOTO D'ILLUSTRATION)

La police nationale. (PHOTO D'ILLUSTRATION) - Jaques Demarthon - AFP

Le préfet de police de Paris avait annoncé, le 2 juillet dernier, la dissolution de cette compagnie impliquée dans de nombreuses affaires.

Après une vague de scandales mettant en cause plusieurs policiers de la Compagnie de sécurisation et d'intervention de Seine-Saint-Denis (CSI 93), le préfet de police Didier Lallement avait annoncé en juillet dernier sa dissolution. Mais finalement, la compagnie ne sera pas supprimée, a révélé vendredi soir Le Parisien.

Dans cette unité de 150 policiers, 17 enquêtes ont été ouvertes par le parquet de Bobigny. En juin dernier, six agents sont arrêtés pour "violences par personnes dépositaires de l'autorité publique", "faux en écriture publique", "atteintes aux libertés individuelles" et "trafic de stupéfiants". Quatre agents sont mis en examen et suspendus.

Une réforme de l'unité

La préfecture de police de Paris explique au Parisien que "la dissolution de cette unité, qui passera par sa reconstitution avec les effectifs non mis en cause, sera achevée au plan administratif lorsque la réforme des CSI de la petite couronne aura abouti". Un objectif qui sera mené "à l'occasion d'un prochain comité technique interdépartemental", précise cette source à nos confrères.

Seule une quinzaine de policiers affectés à un service dédiées aux interventions matinales à domicile devraient quitter la CSI 93 pour rejoindre celle de Paris, le reste ne devrait pas être modifié.

Désormais, les effectifs de la CSI 93 participent aux patrouilles de contrôles du confinement.

Alicia Foricher