BFM Paris

Régionales: Valérie Pécresse affiche ses soutiens sportifs lors d'un meeting

La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse à Juvisy-sur-Orge (Essonne) le 29 avril 2021

La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse à Juvisy-sur-Orge (Essonne) le 29 avril 2021 - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Lors d'un meeting à Clichy-la-Garenne, de nombreux sportifs retraités ont apporté leur soutien à Valérie Pécresse pour les prochaines élections régionales.

Marie-Josée Pérec, Christine Arron, Basile Boli... Des grands noms du sport français, et la plupart des dirigeants des disciplines majeures, ont apporté leur soutien samedi à Valérie Pécresse, candidate à sa réélection à la tête de la région Ile-de-France, lors d'un meeting à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine).

Des champions retraités présents

Présents sur place ou par vidéo, les présidents des fédérations françaises de tennis, athlétisme, cyclisme, gymnastique, rugby, handball, basket, volley, judo, boxe, golf, équitation, aviron, canoë-kayak, hockey sur glace, danse, lutte, karaté, kick-boxing ou encore baseball ont souligné le bilan de la présidente sortante (Libres!, ex-LR), qui vise un deuxième mandat lors du scrutin des 20 et 27 juin.

"La région Ile-de-France est celle qui apporte le plus au mouvement sportif", a ainsi affirmé le président de la Fédération française d'athlétisme André Giraud.

"Je n'ai jamais vu une unanimité aussi criante de tous les acteurs," a remarqué l'ancien champion olympique de handball et ex-président de la Ligue (LNH) Olivier Girault. "Nous voyons enfin des actions, continuez comme cela."

Plusieurs champions, la plupart retraités, étaient également présents: Didier Dinart, Marie-José Pérec, Christine Arron, Basile Boli, Nordine Oubaali ou encore Jean-Marc Mormeck, ancien champion du monde de boxe qui doit mettre en place une "agence régionale de la promesse républicaine" en cas de réélection de Valérie Pécresse.

Pécresse promet un "plan de sauvetage" pour les clubs de sport

Selon Patrick Karam, vice-président de la région chargé de la jeunesse et des sports, 1000 équipements sportifs ont été créés ou réhabilités au cours du mandat.

L'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy a notamment promis un "plan de sauvetage" post-Covid doté de 20 millions d'euros sur la saison 2021-2022 pour les clubs franciliens, qui recevraient chacun entre 400 et 1500 euros.

"Nous avons l'ambition que 100% de nos villes et villages soient dotés d'au moins d'un établissement (sportif) de proximité au cours du mandat", s'est-elle aussi engagée, faisant de l'apprentissage de la natation une "priorité régionale".

Selon un sondage OpinionWay pour CNews publié début juin, Valérie Pécresse, qui a conditionné la suite de sa carrière politique à sa réélection, arriverait en tête au premier tour des régionales, le 20 juin, avec 34% des voix, devant Jordan Bardella (RN, 19%).

M.L. avec AFP