BFM Paris

Paris: moquée pour son poste d'adjointe à l'agriculture, Audrey Pulvar contre-attaque

Audrey Pulvar

Audrey Pulvar - CHARLY TRIBALLEAU / AFP

La nouvelle adjointe d'Anne Hidalgo a pris la parole pour répondre aux critiques et défendre son nouveau portefeuille à la mairie de Paris.

Quelques heures à peine après sa prise de poste comme adjointe en charge de l'agriculture, Audrey Pulvar a essuyé ce week-end sur les réseaux sociaux de nombreuses critiques liées à sa nouvelle fonction. L'ancienne journaliste a été la cible de moqueries, parfois misogynes ou racistes, de la part d'internautes raillant son poste. Un portefeuille d'adjointe à l'agriculture qualifié par certains "d'emploi fictif". Dimanche soir, la nouvelle élue a finalement pris la parole dans un thread, défendant sa légitimité et l'importance de cette délégation.

"Depuis trois ans, je me forme et je travaille sur les questions liées au climat et à la biodiversité", explique-t-elle, rappelant qu'elle n'est plus journaliste et a entre temps présidé la fondation Nicolas Hulot.

"A ce titre, j'ai passé beaucoup de temps sur des exploitations agricoles de toutes tailles, des sites horticoles, dans des cantines et restaurant collectifs, sur des sites de recyclage, avec tous types de professionnels", ajoute-t-elle.

L'alimentation durable au coeur de sa nouvelle fonction

Audrey Pulvar défend par ailleurs un autre aspect de son portefeuille directement lié à l'agriculture: l'alimentation. Son titre exact à la mairie de Paris est d'ailleurs "adjointe en charge de l'alimentation durable, de l'agriculture et des circuits courts".

"Ma délégation a un objectif difficile mais décisif. Rien moins que faire de Paris 'la capitale du mieux manger'. Une alimentation saine et de saison pour tous, à prix abordables, mais qui assure une juste rémunération des agriculteurs et réduise notre empreinte environnementale", réplique l'élue.

Durant son premier mandat, l'équipe d'Anne Hidalgo a multiplié les initiatives pour promouvoir l'agriculture urbaine et les circuits courts, notamment avec les appels à projets baptisés "Parisculteurs". Depuis le printemps, la capitale compte également la plus grande ferme urbaine d'Europe avec 14.000 m2 d'exploitation sur le toit du parc des expositions de la porte de Versailles. Pour cette deuxième mandature, Audrey Pulvar promet avec son équipe de "poursuivre la transformation de la ville" et de se "retrousser les manches".

https://twitter.com/caroleblanchard Carole Blanchard Cheffe de service BFM Régions