BFM Paris

Paris: les éboueurs en grève pour dénoncer "une casse du service public"

Après 43 jours de grève, les poubelles débordaient dans les gares du nord de Paris.

Après 43 jours de grève, les poubelles débordaient dans les gares du nord de Paris. - BFM Paris

Les agents en charge de la propreté de la capitale se réuniront ce mardi pour protester contre la loi de transformation de la fonction publique.

Des poubelles qui débordent, des rues jonchées de déchets, des riverains indignés... ces images ont émaillé l'actualité parisienne entre la fin de l'année 2019 et le début de l'année 2020. Elles pourraient faire leur retour dans les jours à venir dans la capitale: les éboueurs et les égoutiers ont déposé un préavis de grève, qui doit débuter mardi matin.

Après autorisation de la préfecture de police, rendez-vous a été donné à 8h, sur la place Saint-Gervais (4e arrondissement). L'occasion pour les agents de la ville de faire entendre leur colère contre la loi de transformation de la fonction publique. Cette loi votée en 2019 devrait entrer en application à Paris en 2021.

"Réduction des congés, entrave au droit de grève, consultation des syndicats pas systématique sur certaines questions": les syndicats dénoncent "une casse du service public". Et d'ajouter que cette mobilisation s'inscrit dans un contexte social "très dégradé" entre les partenaires sociaux et la mairie de Paris.

Cette grève se poursuivra "jusqu'à nouvel ordre", indiquent les éboueurs de Paris sur Twitter: "Nous ne laisserons pas faire, nous méritons un minimum de reconnaissance."

Emmanuelle Lebon avec Florian Bouhot