BFM Paris

L'analyse des eaux usées en Île-de-France montre une circulation en baisse du Covid-19

Analyse d'eau usée en région parisienne

Analyse d'eau usée en région parisienne - BFMTV

Selon son cofondateur, le réseau Obépine a constaté une baisse des traces de Covid-19 dans les eaux usées franciliennes depuis la semaine du 22 mars.

"Depuis la semaine du 22 mars", la concentration de Covid-19 dans les eaux usées d'Île-de-France est en "diminution", a affirmé Vincent Maréchal, professeur de virologie à la Sorbonne et cofondateur du projet Obépine (Observatoire épidémiologique dans les eaux usées, ce dimanche sur franceinfo.

Le réseau Obépine analyse les données collectées dans plusieurs stations d'épuration pour mesurer la quantité de Covid-19 et ainsi pouvoir anticiper la propagation de l'épidémie.

"C'est un signe encourageant qui est assez bien corrélé aux données qu'on a sur les données épidémiologiques d'incidence notamment, et de taux de positivité des dernières semaines", a expliqué Vincent Maréchal au micro de nos confrères.

Pour le professeur, cette baisse est "probablement" liée aux mesures de restrictions décidées par le Premier ministre Jean Castex. Le 18 mars dernier, le chef du gouvernement avait en effet annoncé la mise en place d'un nouveau confinement dans 16 départements, dont la totalité de l'Île-de-France, pour une durée minimale de quatre semaines.

Des niveaux encore "très élevés" dans certaines régions

"Quelque chose qu'il ne faut pas négliger non plus, c'est l'impact psychologique sur les populations des annonces qui peuvent être faites", a également expliqué Vincent Maréchal. "Il y a très probablement une prise de conscience plus large maintenant de la nécessité d'en finir. Les gestes barrières sont sans doute mieux respectées, donc je pense que c'est un peu une combinaison de différents paramètres", a-t-il ajouté.

Cependant, ce dernier a souligné que la circulation du Covid-19 reste préoccupante dans certaines régions. "On retrouve globalement des niveaux de circulation élevés plutôt dans le Nord, le Sud et l'Est", a-t-il tempéré.

Fanny Rocher