BFM Paris

Île-de-France: un loup aperçu pour la première fois en 30 ans dans la région

La présence d'un loup dans les Yvelines a été officialisée cette semaine par l'Office français de la biodiversité.

Tout a commencé avec une photo publiée sur les réseaux sociaux. Après avoir aperçu un animal dans un champ de Blaru (Yvelines), un chasseur a partagé son cliché sur Facebook, qualifiant l'animal de chien "ressemblant à un loup" et ajoutant "le propriétaire est prié de venir le chercher".

Depuis, des spécialistes de l'Office français de la biodiversité se sont rendus sur place et leur verdict est formel: il ne s'agissait pas seulement d'une ressemblance, c'est bien un loup qui a été aperçu ce jour-là en Île-de-France. Une première depuis 30 ans.

"Il y a un ensemble de caractéristiques qui font qu'on arrive à voir à partir de la photo que c'est bien un loup et pas un chien. Ça va des pattes, au pelage et à la morphologie", a expliqué à BFM Paris Loïc Obled, directeur général délégué de l'office français de la biodiversité (OFB).

Un loup en phase de repérage

La présence du loup en Île-de-France n'est pourtant pas récente, selon Jean-Luc Valérie, président de l'observatoire du loup. "On a fait des relevés de pistes depuis 2017 en région parisienne", a-t-il affirmé. Quant aux autorités, elles ont assuré à BFM Paris ne pas avoir encore été mises au courant de l'officialisation de la présence du loup dans les Yvelines. Du côté des habitants de Blaru, les avis sont pour le moins partagés:

"Tout le monde en parle, il est vraiment là je pense, il était là, on l'a vu" a témoigné l'un d'entre eux. "Ça me paraît un peu bizarre, c'est un animal qui était décimé depuis des années et des années, je vois pas pourquoi il apparaîtrait comme ça subitement" s'est interrogé un autre habitant.

La présence d'un loup a déjà été officialisée il y a quelques jours dans l'Eure, un département situé à seulement quelques centaines de mètres du champ où a été aperçu l'animal dans les Yvelines.

Il semblerait que le loup soit en phase de repérage, à la recherche d'un nouvel endroit pour s'établir. L'animal n'est peut-être que de passage dans la région et il ne représente pas une menace pour les habitants, selon les spécialistes. Les troupeaux peuvent en revanche être quant à eux la cible d'attaques.

Sonia Reyniaud, William Helle, avec Emilie Roussey