BFM Paris
en direct

Débat d'entre deux tours des régionales: retrouvez les principales propositions des candidats

À quatre jours du second tour des élections régionales, les candidats franciliens à la présidence de l'Île-de-France Valérie Pécresse, Julien Bayou, Jordan Bardella et Laurent Saint-Martin débattent cemercredi à partir de 18 heures sur BFMTV et BFM Paris.

Saint-Martin défend "un chemin progressiste" pour l'Île-de-France

"Aujourd'hui vous êtes un Francilien sur deux à vouloir quitter la région. Ce bilan, vous savez très bien pourquoi, toutes les thématiques évoquées ce soir l'ont démontré", a souligné la tête de liste LaREM Laurent Saint-Martin lors de son propos final. Et de lancer: "Vous n'êtes pas obligés de vous résoudre à ce match éternel entre les majorités qui ont été à la région depuis tant d'années. Il existe un chemin progressiste, central pour la région de demain".

"Nous sommes une des régions les mieux gérées de France": Pécresse défend son bilan

"Nous sommes aujourd'hui une des régions les mieux gérées de France", a affirmé la présidente Libres! de la région Île-de-France, défendant son bilan à la tête de la région. "Nous avons le plan de relance le plus ambitieux", a-t-elle poursuivi, disant vouloir "additionner les énergies de tous les Franciliens sans les monter les uns contre les autres".

Julien Bayou pour "une région qui lutte contre les discriminations et le racisme"

Le candidat EELV et de la gauche Julien Bayou a assuré qu'après les discours verts, il "fallait désormais verdir les actes au coeur des politiques de la région". Dans son propos final, il a dit qu'il voulait "une région de l'égalité, une région féministe, qui lutte contre les discriminations, le racisme, l'antisémitisme. Une région qui améliore la qualité de l'air, relocalise l'agriculture bio sans pesticide, et une région amie des animaux".

Bardella veut "être le président d'une région qui protège"

Jordan Bardella a de nouveau appelé les électeurs d'Île-de-France à aller voter au second tour des élections régionales en Île-de-France.

"Je veux être le président d'une région qui protège, qui lutte avec la plus grande fermeté et intolérance contre l'insécurité et la montée des violences à proximité des établissements scolaires et dans les transports en commun", a déclaré le candidat Rassemblement national dans sa prise de parole finale. Il souhaite "vouloir rendre sa vie paisible" à la région Île-de-France.

Tourisme: Pécresse souhaite que la région Île-de-France "soit classée en région sinistrée"

Interrogée sur le thème de la relance économique et du tourisme à l'issue de la crise sanitaire du Covid-19, Valérie Pécresse a dit souhaiter que la région Île-de-France "soit classée en région sinistrée".

"Cet été, pour le tourisme, nous allons nous mobiliser pour essayer de sauver une saison touristique qui va être très dure", a déclaré la présidente sortante.

Valérie Pécresse assure aussi vouloir faire du site (de l'usine automobile Renault de Flins-sur-Seine) "le plus grand site de recyclage automobile de France".

Pécresse veut organiser un référendum sur l'avenir du périphérique

Lors du débat de l'entre deux tours, Valérie Pécresse a dit souhaiter organiser un référendum sur l'avenir du périphérique parisien. "Le périphérique appartient à tous les Franciliens qui l'empruntent: 80% sont des banlieusards. On en peut pas piétonniser le centre de Paris et supprimer une voie sur le périphérique en même temps", a-t-elle déclarant, à l'adresse de la maire socialiste de Paris Anne Hidalgo.

Bayou présente son projet d'investissement vert pour la région

Julien Bayou, candidat EELV et tête de liste de la gauche, a présenté son projet d'investissement écologique pour la région Île-de-France. "Ce plan d'investissement vert, c'est 200.000 emplois", a-t-il affirmé. "Toutes les études le disent: ce qui est bon pour le climat est bon pour l'emploi".

Laurent Saint-Martin soutient l'objectif du RER Vélo de Valérie Pécresse

Laurent Saint-Martin, candidat de la majorité présidentielle pour les régionales en Île-de-France, soutient l'objectif de multiplier les pistes cyclables dans le cadre du projet RER Vélo de Valérie Pécresse. "C'est un bon projet", a-t-il reconnu, ajoutant qu'il souhaitait (comme Valérie Pécresse) que "la compétence voirie soit davantage à la région".

Bardella reproche à Valérie Pécresse de trop souvent lui couper la parole

Le ton est monté sur le plateau de BFMTV mercredi entre la présidente sortante de la région et le candidat Rassemblement national. "Ça serait bien que votre petites remarques intempestives soient décomptées de votre temps de parole", a lancé Jordan Bardella à Valérie Pécresse.

Cette dernière venait de lui reprocher de ne pas "soutenir tout ce qui allait dans le bon sens", contrairement à ce qu'il affirmait, pointant du doigt ses propositions au sujet de la laïcité.

Saint-Martin: "être porteur de croissance et penser transition écologique, c'est possible"

"Être porteur de croissance et de progrès et en même temps penser transition écologique avec efficacité, c'est possible", a déclaré la tête de liste LaREM Laurent Saint-Martin, défendant les mesures prises par l'exécutif sur le thème de l'environnement, à l'image de la loi climat.

Pécresse accuse la gauche de s'approprier le thème de l'écologie

Valérie Pécresse, présidente sortante de la région, a accusé la gauche de s'approprier le thème de l'écologie. "La gauche pense qu'elle a le monopole de l'écologie", a-t-elle déploré, estimant: "mais les résultats de l'écologie en Île-de-France, c'est nous".

Selon Bayou, "rien n'a été fait pour le climat" par Valérie Pécresse depuis 2015

Après le thème des lycées, les quatre têtes de liste s'attaquent désormais au sujet environnemental. Depuis 2015, "rien n'a été fait pour le climat" par Valérie Pécresse et ses équipes dans la région, estime le candidat EELV Julien Bayou. Or il y a, selon lui, "un enjeu phénoménal, car quand on agit pour le climat, on agit pour l'emploi".

Bardella dit vouloir lutter contre les rixes à proximité des lycées

"Les établissements scolaires doivent rester des asiles inviolables où les querelles des Hommes n'entrent pas", a déclaré Jordan Bardella sur le plateau de BFMTV et BFM Paris ce mercreid soir, déplorant le nombre de rixes survenus ces derniers temps à proximité de lycées d'Île-de-France. Il a assuré qu'il ferit de la lutte contre les rixes et de la rénovation des établissements "ses priorités".

Pécresse veut installer le wifi dans les lycées de la région d'ici 5 ans

Valérie Pécresse "dans les lycées, il y a des programmes pédagogiques que subventionne la région", a souligné la présidente sortante (...): le wifi qui sera installé dans tous les lycées au bout de 5 ans". Elle a aussi proposé la création d'une "réserve éducative régionale" afin de lutter contre le décrochage scolaire.

Bayou souhaite "offrir un vélo à chaque lycéen et lycéenne" d'Île-de-France

La tête de liste EELV et du rassemblement de la gauche Julien Bayou a dit qu'il souhaitait "offrir un vélo à chaque lycéen et lycéenne" de la région. "C'est un vraie solution pour désaturer les transports" en Île-de-France, a-t-il défendu. L'écologiste a aussi dit qu'il souhaitait "acter un principe de non-régression en matière environnementale".

Pécresse promet "100% des lycées neufs rénovés en Île-de-France" en 2027

Les quatre têtes de liste sont désormais interrogés sur le thème des lycées d'Île-de-France. "En 2027, on aura 100% des lycées neufs rénovés en Île-de-France", a promis la présidente sortante de la région, pointant le fait qu'à sa prise de fonction en 2015, une très grande partie de ces établissements scolaires étaient "vétustes".

"Nous allons créer 30.000 places. Les chantiers sont en cours: il y a 1000 chantiers en cours (dans la région), il faut tout changer", a assuré Valérie Pécresse.

Pécresse: "quand on ne connaît pas les transports, on fait de l'idéo-écologie"

"Quand on ne connaît pas les transports, on fait de l'idéo-écologie", s'ets défendue Valérie Pécresse, alors qu'elle était attaquée par ses trois adversaires sur le thème des transports en commun dans la région Île-de-France.

"C'est quoi les solutions pour le RER B? D'abord, la commande des nouvelles rames, je l'ai fait et les ai avancé de 3 ans. Ensuite l'automatisation des RER B et D, j eme suis battue pour SNCF Réseaux le lance (...) ainsi que la ligne 17 du Grand Paris Express".

La gratuité des transports en commun "irresponsable", pour Saint-Martin

La gratuité des transports pour les jeunes, les chômeurs et les étudiants proposée par le candidat de la gauche aux régionales a été jugé "irresponsable" par la tête de liste LaREM. Selon lui, "c'est irresponsable parce que c'est la manne financière qui permet de résoudre les problématiques qui ne sont pas résolues aujourd'hui: des transports plus sûrs, à l'heure, des gares propres. Les Franciliens ne sont pas idiots, ils savent bien que cet argent est pour améliorer les transports du quotidien".

"On ne peut pas dire que la révolution des transports promise en 2015 a eu lieu", a encore regretté le candidat de la majorité présidentielle.

Bayou veut la gratuité des transports pour les jeunes, les chômeurs et les étudiants

À son tour interrogé sur les transports en commun en région parisienne, Julien Bayou assure qu'il rendra les transports gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans, les étudiants, les chômeurs et les précaires.

Transports en commun: les clandestins bénéficient de la gratuité, selon Bardella

La tête de liste du Rassemblement national s'en est de nouveau pris aux clandestins, qui selon lui "bénéficient de la gratuité des transports" en Île-de-France. "Mme Pécresse permet la gratuité pour les 115.000 clandestins qui sont usagers réguliers (des transports en commun) (...), pendant que nos jeunes, nos policiers, nos personnes âgées sont de plus en plus nombreux devant les banques alimentaires". "Moi, ça me choque", a-t-il assuré, devant la présidente sortante.

Jordan Bardella accuse Valérie Pécresse "d'islamo-droitisme"

Sur le plateau de BFMTV et BFM Paris ce mercredi, Jordan Bardella a accusé la présidente sortante Valérie Pécresse "d'islamo-droitisme". "Vous avez comme tête de liste en Seine-Saint-Denis M. Beschizza qui est maire Les Républicains qui a accordé durant son mandat des locaux publics à des prédicateurs radicaux dont certains étaient proches des frères Kouachi...".

"Vous n'êtes pas le mieux placé pour nous parler de laïcité", lui a rétorqué Laurent Saint-Martin.

"Je ne demande pas les papiers à ceux qu'on aide": Pécresse se distingue de Bardella sur les aides alimentaires

Valérie Pécresse s'est volontairement distinguée de son rival Jordan Bardella, ce mercredi, alors qu'elle était interrogée sur les aides alimentaires distribuées en Île-de-France: "Je ne demande pas les papiers aux personnes qu'on aide", a-t-elle déclaré. "C'est la différence entre la droite et l'extrême droite".

Lutte contre les rixes: Saint-Martin propose "une police régionale" pour faire "de la médiation"

"La répression seule ne marche pas, surtout dans les quartiers et aux abords des lycées", a estimé le candidat LaREM Laurent Saint-Martin, considérant qu'"une police régionale faisant de la médiation" serait plus utile pour lutter contre la délinquance et les rixes dans la région parisienne.

Bayou propose que la région puisse "porter plainte en lieu et place" d'une femme victime d'agression

"Aujourd'hui quand vous êtes une femme victime d'agression, c'est la double peine: vous êtes victime et en plus, vous devez aller porter plainte, sortir plus tôt du travail pour se rendre dans un commissariat où vous serez peut être très mal reçue", a déclaré Julien Bayou, tête de liste du rassemblement de la gauche.

Et de proposer: "Demain, la région Écologique et Solidaire pourra, sur la base d'un signalement, avec l'accord de la victime, sur le lieu et place de la victime". Évoquant les agressions dans les transports en commun, il a estimé qu'il fallait "de la présence humaine dans les trains, dans les rames".

"Un tiers des vols avec violence commis dans la région" ont lieu dans les transports

"Les transports en commun sont le lieu d'un tiers des vols avec violence commis dans la région", a également pointé du doigt le candidat RN Jordan Bardella, alors que les candidats étaient interrogés sur le thème de la sécurité en Île-de-France. Il a assuré que s'il était élu dimanche, il ferait de la "sécurité sa priorité".

Laurent Saint-Martin appelle à "coordonner les forces de sécurité existantes"

Interrogé sur le thème de la sécurité en Île-de-Fance, la tête de liste LaREM Laurent Saint-Martin a appelé à "coordonner les forces de sécurité existantes" dans les transports à travers Île-de-France Mobilités afin de lutter contre l'insécurité dans la région.

Laurent Saint-Martin appelle les électeurs à se mobiliser dimanche

Le candidat LaREM Laurent Saint-Martin a appelé les électeurs à se mobiliser dimanche prochain pour le second tour des régionales afin de "faire vivre la pluralité démocratique".

"Pécresse souhaite anesthésier toute opposition", dénonce Bardella

"Valérie Pécresse souhaite anesthésier toute opposition" dans la région Île-de-France, a dénoncé la tête de liste Rassemblement national Jordan Bardella. "On ne va pas mentir aux Franciliens: Valérie Pécresse va être élue président de la région Île-de-France", a encore reconnu Jordan Bardella dans son propos liminaire.

"Pour moi, la région c'est un temps plein", déclare Julien Bayou

"Pour moi, la région c'est un temps plein, c'est un engagement", a déclaré Julien Bayou, le candidat EELV et du rassemblement de la gauche lors de son propos liminaire ce mercredi soir.

"Rien n'est joué dimanche", rappelle Pécresse

"Rien n'est joué dimanche", a rappelé Valérie Pécresse, la présidente sortante d'Île-de-France, interrogée sur les moyens de remobiliser les électeurs en vue du second tour des régionales. Elle a aussi appelé les Franciliens à "prendre leur destin en main". "J'ai ancré la région partout dans votre quotidien", a-t-elle poursuivi.

La liste d'alliance de la gauche unie autour de Julien Bayou

Les quatre candidats suivant Valérie Pécresse et Jordan Bardella se succèdent dans un mouchoir de poche: l'autre vainqueur du premier tour s'appelle Julien Bayou: avec de 12,5 à 13,7% des voix, le candidat EELV pointe en tête des candidats de gauche et oblige Audrey Pulvar (PS, entre 10,5 et 11,8%) et Clémentine Autain (LFI/PCF, 10%) à se ranger derrière lui pour la liste de fusion attendue.

Pour tenter de battre Valérie Pécresse, les trois candidats ont donc décidé de s'allier autour du secrétaire national écologiste Julien Bayou.

Le dernier candidat à se qualifier pour le second tour est Laurent Saint-Martin (LaREM), avec 11,76%.

Le Rassemblement national en deuxième position au 1er tour

En Île-de-France, le Rassemblement national arrive en deuxième position (entre 13 et 13,7%) au premier tour, il recule de 5 points par rapport à 2015. Son candidat Jordan Bardella, vice-président du parti, a appelé à un "sursaut" au deuxième tour, alors que l'absention a battu des records dimanche dernier.

La présidente sortante Valérie Pécresse, en tête au 1er tour

Les quatre candidats aux élections régionales en Île-de-France Valérie Pécresse, Julien Bayou, Jordan Bardella et Laurent Saint-Martin débattent ce mercredi à partir de 18 heures sur BFMTV et BFM Paris, à quatre jours du second tour.

Au premier tour dimanche dernier, la présidente sortante de la région Valérie Pécresse (Libres!, ex-LR) est arrivée largement en tête devant ses concurrents, avec 36.4% des voix, selon une estimation Elabe pour BFMTV. Elle gagne au moins 4 points par rapport à 2015, quand elle avait ravi la région à la gauche.

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV