BFM Paris

Créneaux réservés, nombre de vaccins: ce que l'on sait sur le vaccinodrome du Stade de France

Le grand centre de vaccination ouvrira ses portes le 6 avril prochain. Pour débuter, près de 10.000 vaccinations sont prévues chaque semaine.

À six jours de l'ouverture du vaccinodrome du Stade de France, ses objectifs se précisent. Pensé pour accélérer le rythme d'injections, le futur grand centre de vaccination devrait accueillir 10.000 patients par semaine.

· Ouverts 6 jours sur 7, pendant six mois

Le vaccinodrome du Stade de France sera ouvert du lundi au samedi, pour six mois au minimum. C'est ce qu'a précisé Alexandra Boutier, directrice du Stade de France, à l'AFP.

Le centre sera ouvert "six jours sur sept, du lundi au samedi, de 09h à 20h ou 21h. Si ce doit être sept jours sur sept et 24 heures sur 24, ce sera sept jours sur sept et 24 heures sur 24 (...) Nous sommes prêts à intensifier", a-t-elle assuré.

Pour Loïc Duroselle, directeur des relations institutionnelles chez Consortium Stade de France, la transformation de l'infrastructure en vaccinodrome est un geste fort.

"Le Stade de France est un stade inscrit dans son territoire de la Seine-Saint-Denis et Saint-Denis, explique-t-il. C'était important de montrer qu'on participe, à notre niveau, à aider les habitants de ce territoire, dont on sait qu'il est particulièrement touché par la Covid."

· 10.000 vaccinations par semaine

Les quatre premières semaines du vaccinodrome seront "concentrées sur les primo-vaccination", l'objectif étant "de monter en puissance" a rappelé Alexandra Boutier, directrice du Stade de France, à l'AFP.

Mercredi matin, l'ARS affirmait disposer de suffisamment de doses pour maintenir ce rythme de 10.000 vaccinations par semaine "au moins en avril et en mai".

· Deux salles dédiées à la vaccination

Côté logistique, la vaccination n'aura pas lieu sur la pelouse mythique, mais dans les salons habituellement réservés à des séminaires.

Le centre de vaccination, piloté entre autres par l'Agence régionale de santé (ARS) d'Île-de-France, la préfecture de la Seine-Saint-Denis, le conseil départemental, la ville de Saint-Denis et la brigade de sapeurs-pompiers de Paris, comprendra deux salles réservées à la vaccination.

· Des créneaux réservés aux habitants de Seine-Saint-Denis

Les Franciliens pourront prendre rendez-vous sur Doctolib, mais la moitié des créneaux sera réservée aux habitants de Seine-Saint-Denis. Au cours des derniers mois, très peu d'habitants de Seine-Saint-Denis se sont rendus dans un centre de vaccination et le département affiche 779 cas pour 100.000 habitants.

Pour faciliter la prise de rendez-vous, le centre de vaccination hébergera un centre d'appel.

"Il y a des personnes très isolées, qui n'ont pas internet ou qui ne savent pas se servir des outils informatiques, confie Manon Daubas, responsable de la vaccination au conseil départemental. C'est pour cela qu'on a souhaité mettre en place ce standard-là."

Une cinquantaine de personnes, principalement des étudiants et de jeunes demandeurs d'emploi, ont été recruté pour répondre aux appels.

· La programmation sportive maintenue

L'installation du centre de vaccination au Stade de France, pour au minimum six mois, ne devrait pas affecter sa programmation. Il continuera d'accueillir des rencontres sportives, notamment la finale de la Coupe de football, le 19 mai, et la finale du Top 14 de rugby, le 15 juin.

Solenne Bertrand avec l'AFP