BFM Paris

"Cafés réservés aux hommes" en Seine-Saint-Denis: Stéphane Troussel dément les propos d'Eric Zemmour

Le président du département a dénoncé les propos caricaturaux du polémiste et écrivain qui explique dans son prochain livre que "la plupart des cafés sont réservés aux hommes par une loi non écrite".

"Éditorialiste de la haine, Eric Zemmour est devenu fossoyeur de la République", assène Stéphane Troussel. Sur BFMTV ce jeudi soir, le président socialiste de la Seine-Saint-Denis n'a pas manqué de réagir aux propos du polémiste Eric Zemmour dans son prochain livre La France n'a pas dit son dernier mot, publié le 16 septembre prochain, et dont certains extraits ont été publiés en exclusivité dans Le Figaro Magazine.

Dans son nouvel essai, l'écrivain pressenti comme candidat à l'élection présidentielle, estime que "la Seine-Saint-Denis est l’emblème de ce grand remplacement qui n’existe pas (...) La plupart des cafés sont réservés aux hommes par une loi non écrite mais appliquée avec rigueur, les femmes voilées, de plus en plus nombreuses (...) Cette colonisation religieuse entraîne une colonisation visuelle qui entraîne une colonisation des âmes. C’est le but. (…) Ces enclaves étrangères vivent sous le règne d’Allah et des caïds de la drogue qui assurent l’ordre et la vie de tous les jours".

"Ce qu’il dit ne correspond absolument pas à ce que je vis"

Face à cette diatribe, Stéphane Troussel répond que le seul projet d'Eric Zemmour "est de diviser les Français". Sur notre antenne, l'élu ajoute: "Compte tenu de la caricature de son propos sur la Seine-Saint-Denis, je n’ai pas l’intention de rentrer dans le détail. Moi je suis élu de ce département, j’ai 51 ans et je vis à la Courneuve depuis ma naissance. Ce qu’il dit ne correspond absolument pas à ce que je vis, ce que je connais. Ces clichés nous les affrontons au quotidien avec les outils de la République."

Louis Chahuneau