BFMTV
Météo

VIDEO - Neige: week-end noir sur les routes des stations savoyardes

Des chutes de neige ont bloqué les automobilistes sur les routes près d'Alberville le 27 décembre 2014.

Des chutes de neige ont bloqué les automobilistes sur les routes près d'Alberville le 27 décembre 2014. - Jean-Pierre Clatot - AFP

La "vigilance orange" neige-verglas a été levée en fin d'après-midi dans les quatre derniers départements concernés dimanche. Mais la route a été longue pour les vacanciers qui souhaitaient rejoindre les stations des Alpes.

Il a fallu s'armer de patience. D'importantes chutes de neige, des milliers de voitures bloquées, près de 15.000 personnes hébergées dans des centres d'accueil d'urgence : ce week-end de chassé-croisé a viré au cauchemar pour les automobilistes sur les routes des stations savoyardes. La "vigilance orange" neige-verglas a pris fin dimanche après-midi.

Si la première offensive hivernale de la neige semblait marquer le pas dimanche en début d'après-midi, avec la levée de la "vigilance orange" pour les quatre derniers départements (Ain, Isère, Savoie et Haute-Savoie) concernés, l'arrivée d'un froid plus intense lundi pourrait augmenter les risques de verglas dans l'Est du pays.

Des risques d'avalanches

La préfecture de Haute-Savoie a aussi alerté sur les risques liés aux avalanches, notamment dans le Mont-Blanc. Un risque bien réel : plus au sud, dans la station d'Auron (Alpes-Maritimes), une avalanche a tué un skieur qui faisait du hors-piste.

Sur le front de la circulation, après 24 heures de pagaille sur les routes savoyardes et 15.000 véhicules bloqués samedi soir, la situation s'améliore, selon la préfecture et le conseil général. Après le déclenchement d'un plan d'hébergement d'urgence par le préfet de Savoie, près de 15.000 personnes ont passé la nuit de samedi à dimanche dans des centres d'accueil, mais un nombre indéterminé d'automobilistes sont restés bloqués dans leur véhicule.

Les pompiers du département sont intervenus à 270 reprises auprès de ces "naufragés de la route" mais un seul cas de détresse a été signalé : un jeune homme en hypothermie dans son véhicule, qui a été secouru. Son pronostic vital n'est pas engagé.

E. M. avec AFP