BFMTV

Tempête Ulla: la vigilance orange levée dans le Nord-Ouest du pays

La vigilance orange "crues" a été levée lundi pour le Morbihan, la Loire-Atlantique et l'Ille-et-Vilaine.

La vigilance orange "crues" a été levée lundi pour le Morbihan, la Loire-Atlantique et l'Ille-et-Vilaine. - -

Alors que 5.000 foyers sont toujours privés d'électricité, Météo France a fait savoir que la vigilance orange était enfin levée.

La vigilance orange "crues" a été levée lundi pour le Morbihan, la Loire-Atlantique et l'Ille-et-Vilaine, trois jours après le passage de la tempête Ulla, et alors que 5.000 foyers sont toujours privés de courant dans le Finistère et les Côtes-d'Armor, a-t-on appris auprès de Météo France et d'ERDF.

Les trois départements traversés par la Vilaine aval sont désormais placés en vigilance jaune pour les crues, indique le site Vigicrues, qui souligne que "la décrue est en cours sur l'ensemble des cours d'eau de la région".

D'abondantes pluies s'abattent sur la région depuis deux mois, gorgeant les sols d'eau et élevant le niveau des cours d'eau, tandis que les tempêtes se suivent à intervalles réguliers. La dernière en date, Ulla, la plus forte de l'hiver selon Météo France, a frappé vendredi le Nord-Ouest du pays.

Des vents qui ont atteint les 150 km/h

Elle s'est éloignée progressivement samedi de la Bretagne et du Cotentin en direction de la mer du Nord, après avoir fait un mort sur un paquebot, et privé, au plus fort, jusqu'à 115.000 clients d'électricité.

Lundi, 5.000 de ces foyers sont toujours privés de courant en Bretagne, 3.000 dans le Finistère et 2.000 dans les Côtes-d'Armor, selon Electricité Réseau Distribution France.

"Les chantiers sont beaucoup plus longs et compliqués que prévu", a expliqué une responsable d'ERDF, mettant en cause la force des vents qui ont balayé la région et qui ont parfois atteint les 150km/h, selon Météo France.

En outre, la ligne ferroviaire entre Brest et Morlaix est perturbée lundi en raison de la présence de sel sur les isolateurs, les éléments alimentant les caténaires en électricité, a-t-on appris auprès de la SNCF, qui a précisé que le problème concerne le tronçon de voie situé près de la rade de Brest.

C.P. avec AFP