BFMTV

Les rives normandes de la Seine se préparent à des débordements à partir de la mi-journée

L'eau continue de monter à Elbeuf.

L'eau continue de monter à Elbeuf. - BFMTV

L'effet conjugué de la marée et des précipitations fait craindre de nouveaux débordements de la Seine en Normandie.

Les rives normandes de la Seine, en vigilance orange, se préparent à des inondations à partir de midi lorsque la marée haute va conjuguer ses effets avec ceux de la crue du fleuve, informe mercredi la préfecture de Seine-maritime.

"Des débordements ont eu lieu cette nuit sur quelques routes départementales qui ont été fermées au moment de la marée haute, entre 1 heure et 3 heures du matin, puis rouvertes", a indiqué le service communication de la préfecture de ce département dont 46 communes sont placées en vigilance orange, contre 52 dans celui, voisin, de l'Eure.

Ces inondations se sont produites entre Poses (Eure), Elbeuf et Heurteauville, a précisé la préfecture. Aucune évacuation n'a été ordonnée et une seule intervention de pompiers a été recensée. Des inondations s'étaient produites la nuit d'avant, mais d'encore moindre ampleur, selon la préfecture.

Mercredi après-midi va être crucial

Une vigilance particulière est requise à partir de midi, y compris à Rouen, lorsque la marée sera à nouveau haute, a ajouté cette même source.

Dans un communiqué publié mardi après-midi, les autorités avaient averti que des débordements "plus généralisés" que les jours précédents se produiraient dans la nuit de mardi à mercredi et pendant la journée de mercredi, "compte-tenu des conditions météorologiques défavorables de mercredi, de la hausse des coefficients de marée et des surcotes marines".

La Seine-Maritime est à la fois en vigilance orange pour risque d'inondation et en vigilance jaune pour un risque de vent violent.

"Une nouvelle perturbation active" doit toucher le département mercredi, "avec un cumul de précipitations de 10 à 15 mm, voire 20 mm, et les rafales de vent pourraient atteindre 60 à 70 km/h voire 80 km/h sur le littoral", selon la préfecture.

Ces inondations temporaires sont dues à l'effet conjugué des marées, de la météo et de la crue de la Seine, qui a atteint un pic lundi à Paris et met plusieurs jours à arriver à Rouen.

D. N. avec AFP