BFMTV

Jusqu'à -4,3°C: des records de froid pour un mois de mai battus ce lundi

Les températures ont drastiquement chuté la nuit dernière. Résultat: l'indicateur national de température minimale affiche ce lundi matin une valeur de 2,6°C, un niveau qui n'a été atteint pour cette période de l'année qu'à une seule reprise en 40 ans, selon Météo-France.

En avril ne te découvre pas d'un fil, en mai fais... de même. Des températures négatives ont été relevées à plusieurs endroits du pays comme le souligne notre consultant météo Guillaume Séchet, s'appuyant sur les données de Meteociel.

"De nombreux records de froid pour un mois de mai ont été battus ce matin avec des gelées touchant une grande partie du Nord et de l'Est de la France", constate le météorologiste.

En précision, il a notamment fait -4°C ce matin à Auberive (battant le précédent record en date du 15 mai 1995) et à Bourdons (Haute-Marne), -3,2°C à Rouvroy-les-Merles (Oise) ou encore -2,8°C à Saint-Privat (Corrèze) et Auzances (Creuse). Plus d'une vingtaine de records de températures négatives rien que pour cette matinée de lundi.

Un risque de gelées en atténuation

Selon Météo-France, il a même fait -4,3°C à Charleville-Mézières (Ardennes). Des relevés remarquables mais qui ne battent pas le record mensuel en date du 18 mai 1991.

"Au niveau national, environ un tiers des stations météo ont enregistré une gelée ce matin, et l'indicateur thermique de température minimale affiche 2,6°C, une valeur dépassée une seule fois depuis 1980 en mai, le 6 mai 2019", précise l'agence métérologique sur son site.

Le risque de gelées va néanmoins s'atténuer dans les prochains jours comme l'indique Météo-France: "Le retour d'une perturbation océanique la nuit prochaine par le nord du pays, apportant de l'air plus doux et humide, devrait interrompre l'épisode de gel en cours".

Hugues Garnier Journaliste BFMTV