BFMTV

Incendies en Corse: pourquoi l'hiver est aussi une saison propice aux feux de forêt

BFMTV
Dans le sillage de la tempête Ciara, d'importants incendies se sont déclarés en Corse, attisés par des vents exceptionnellement violents. Même si les feux de forêt sont plus nombreux en été, des incendies de cette ampleur ne sont pas rares en hiver. À cette saison, la région méditerranéenne est aussi à risque.

De violents incendies ravagent la Corse, alors que la tempête Ciara y a fait souffler des vents jusqu'à 219 km/h. La semaine dernière, 1500 hectares étaient déjà partis en fumée dans la commune de Quenza, en Corse-du-Sud

Si les feux de forêt font davantage parler d'eux en été, de tels épisodes ne sont pas inhabituels en hiver, particulièrement dans la région méditerranéenne. En janvier 2018, quatre incendies s'était déclarés dans le Nord-Est de la Corse. Dans le hameau de Chiatra, des habitants s'étaient retrouvés piégés par les flammes. En février 2019, 1500 hectares avaient brûlés à Calenzana, après un acte malveillant. Près de 50 départs de feux avaient été repérés sur l'Île de Beauté.

"Une sécheresse hivernale"

Les conditions météorologiques ont une forte incidence sur les feux de forêt. Une sécheresse, des vents importants ou encore un climat trop doux et il faut être particulièrement vigilant.

"On a souvent une sécheresse hivernale qui peut donner des départs de feux", explique Luc Langeron, directeur du département information et prévention de l’Entente pour la forêt méditerranéenne. "On peut avoir deux ou trois mois à risque dans la région méditerranéenne, avec parfois plus de feux en hiver qu'en été."

L'hiver, la végétation entre en repos végétatif. Il y a moins de sève dans les feuilles. Elle est plus sèche et donc plus sensible au feu. Ce mois-ci, les températures clémentes et les vents violents ont ensuite créé un climat favorable aux feux de végétation, d'après Météo France

"En ce moment, sur la façade orientale de l'île, on a à peine 10% d'humidité, avec des vents violents d'ouest et des températures jusqu'à 25°C. C'est un cocktail terrible", explique Olivier Proust, prévisionniste à Météo France. "Cet air chaud et très sec agit comme un sèche cheveux sur le végétation."

Moins de prévention en hiver

Les campagnes de prévention sont concentrées pendant l'été mais les mêmes précautions doivent être observées pendant la saison hivernale: débroussailler aux alentours des habitations, ne pas jeter ses mégots dans les zones boisées ou encore respecter les interdictions de brûler les déchets verts mises en place par la préfecture. 

"Nous n'avons pas assez de budget pour faire de la prévention en hiver", regrette Luc Langeron. "Mais le préfet peut rappeler le risque."

La préfecture peut publier un arrêté pour interdire certains brûlages, notamment celui des végétaux. Samedi dernier, le préfet de Haute-Corse a lui interdit tout emploi du feu jusqu'à ce mardi. 

Camille Sarazin