BFMTV

Cyclone Bejisa à La Réunion: 15 blessés dont deux graves

A Saint-Jospeh, à La Réunion, le vent a soufflé très fort comme partout ailleurs sur l'île

A Saint-Jospeh, à La Réunion, le vent a soufflé très fort comme partout ailleurs sur l'île - -

Selon Météo-France, le vent dépasse les 150 km/h en rafales surtout sur la façade Ouest et pouvait dépasser les 200 km/h sur les hauteurs.

Le puissant cyclone Bejisa a fait jeudi 15 blessés, dont deux graves, et d'importants dégâts sur l'île française de la Réunion dans l'Océan indien, selon un nouveau bilan des autorités de l'Etat.

L'oeil du cyclone Bejisa est passé à proximité immédiate de l'île en fin d'après-midi, longeant la côte ouest, à une quinzaine de kilomètres au large pour se diriger vers le sud, provoquant des pluies abondantes et des rafales de vent extrêmement violentes, atteignant 151 km/h à Petite France (ouest), selon les services météo locaux.

Le cyclone Bejisa a atteint jeudi après-midi l'île française avant de s'éloigner progressivement vers le Sud comme le montre le site reunionbysat.com.

Quelque 172.000 foyers étaient privés d'électricité à 20 heures locales, 18 heures en France, selon l'opérateur électrique EDF, suite à des ruptures de lignes. Près du quart de la population de l'île, soit environ 200.000 habitants, a subi des coupures d'eau, selon la préfecture.

"Une quinzaine de kilomètres de l'île"

"La moitié des habitants de l'île sont privés d'électricité et près d'un tiers d'eau", a déclaré sur BFMTV le préfet de La Réunion avant d'estimer que "la situation s'améliore".

"Aucune intervention n'est possible durant l'alerte rouge", a expliqué le directeur d'EDF sur BFMTV. Celle-ci devrait être levée vendredi "entre 8h et 10h matin, comme l'aéroport de Saint-Denis" a estimé Jérôme Talpin, journaliste au journal L'Ile de la Réunion.

"Le cyclone Bejisa est passé à une quinzaine de kilomères de l'île en fin d'après-midi" a-t-il aussi précisé sur BFMTV.

Personne dehors

Selon Météo-France, le vent dépassait les 150 km/h en rafales surtout sur la façade Ouest et pouvait dépasser les 200 km/h sur les hauteurs. La mer est grosse sur les côtes Ouest et Nord avec des risques de submersion. Les vagues devaient attendre 10 mètres dans l'après-midi.

Tous les blessés sont des personnes sorties de chez elles pour effectuer des réparations sur leur habitation ou toiture, selon les autorités locales, alors que depuis jeudi matin, l'île a été placée en alerte rouge.

Cela signifie que la population doit théoriquement rester calfeutrée chez elle.

S.A. avec AFP