BFMTV

Crues: deux départements du Sud-Ouest toujours en vigilance orange

La commune d'Idron, dans les Pyrénées-Atlantiques, très touchée par les inondations dimanche dernier.

La commune d'Idron, dans les Pyrénées-Atlantiques, très touchée par les inondations dimanche dernier. - -

Les Landes et les Pyrénées-Atlantiques restent en vigilance orange inondations: même si la décrue s'amorce, de fortes pluies sont de nouveau prévues localement jeudi soir.

Les Landes et les Pyrénées-Atlantiques toujours en orange. Les deux départements aquitains étaient maintenus mercredi soir en vigilance inondations, malgré une décrue progressive sur l'ensemble des cours d'eau pyrénéens.

>> Consulter le bulletin "Vigicrues" de Météo-France

"Les précipitations des dernières 24 heures sur les Landes freinent les décrues, ce qui maintient des niveaux élevés sur la Midouze et l'Adour de Mont-de-Marsan à Urt", informe Météo-France dans son bulletin le plus récent.

"L'événement pluvieux de ces derniers jours a engendré une crue généralisée sur l'ensemble du bassin de l'Adour (...). Les sols restent saturés. Sur l'Adour et la Midouze, une importante crue se propage très lentement", précise l'agence météo.

"Précipitations prévues jeudi soir"

Selon Météo France, "la tendance des niveaux d'eau est à la stabilité pour les prochaines 24 heures" et ne doit "pas causer de débordements". Ce qui inquiète l'agence météorologique, ce sont "les précipitations prévues à partir de jeudi soir", "susceptibles de générer de nouvelles hausses et de provoquer des débordements localisés".

A Tartas, commune traversée par la Midouze, un arrêté municipal d'interdiction de traversée du bourg est ainsi entré en vigueur à 18 heures - et ce pour 48 heures. Par ailleurs, la préfecture des Landes a annoncé que les transports scolaires ne seraient pas assurés jeudi à Dax et dans la périphérie de l'agglomération.

Submersions encore possibles sur le littoral

Enfin, sur le littoral aquitain, qui se trouvait la nuit dernière en vigilance orange "vagues-submersion", "les déferlements peuvent (...) encore occasionner localement des submersions sur les parties basses ou vulnérables des départements mis en vigilance jaune", a prévenu Météo-France.

M. T. avec AFP