BFMTV

Comment préparer votre corps à l'arrivée du froid

Attention, les températures vont chuter (photo d'illustration)

Attention, les températures vont chuter (photo d'illustration) - Justin Tallis-AFP

Les températures baissent? Vitamine D, brocolis et promenade au grand air sont vos alliés pour aider votre organisme à affronter le froid.

Le froid est de retour. Après plusieurs semaines d'une météo particulièrement douce, le mercure va chuter pour passer en dessous des normales de saison en ce début de semaine avec gelées et températures négatives. Le médecin généraliste homéopathe Antoine Demonceaux livre ses conseils à BFMTV.com pour affronter le froid avec un peu plus de sérénité et préparer son corps à cette météo hivernale.

  • Prendre l'air... même frais

Avec la chute du mercure, on se glisserait facilement bien au chaud sous la couette. Une erreur. "Pour s'habituer au froid, il faut exposer son corps au froid. Mais bien sûr, cela n'est possible qu'en sortant couvert et bien couvert, notamment sur la tête, le cou et la nuque." En particulier pour les enfants chez qui le froid peut provoquer une réaction fébrile si ces zones ne sont pas suffisamment protégées. "C'est une réaction de défense de l'organisme, mais qui peut entraîner des contractures."

  • Du repos, du repos, du repos

Autre conseil d'Antoine Demonceaux, auteur de La Santé autrement: ne pas hésiter à se coucher un peu plus tôt pour allonger ses plages de sommeil. "Un organisme fatigué est plus sensible au froid et réagit moins bien."

  • Des légumes au menu

Si vous projetez une soirée raclette afin de vous réchauffer autour de kilos de fromage fondu, prudence: ce ne serait pas la meilleure tactique. "Le fonctionnement immunitaire passe par le foie. Or, une surcharge alimentaire crée une surcharge hépatique. Donc le plat en sauce, la fondue, ou l'alcool, au risque de jouer les trouble-fête, c'est seulement de manière exceptionnelle. Et au quotidien, on reste vigilant."

Selon ce médecin, le meilleur médicament passe d'abord par une assiette équilibrée. Antoine Demonceaux recommande de privilégier les acides gras oméga-3 avec les petits poissons comme les sardines ou les maquereaux. Il rappelle que l'alimentation doit être principalement végétale. "Elle se compose à 80% de légumes, céréales, légumineuses et fruits. Le reste, c'est-à-dire les viandes, poissons et autre produits laitiers, à 20%."

Sachez que les légumes d'hiver sont vos amis. "La famille des choux, notamment les brocolis, ne sont pas des légumes de saison pour rien. Ils sont riches en vitamines et apportent du calcium. Les poireaux son également intéressants pour leur apport en silice, qui joue dans le maintien du capital osseux et la tonicité des cellules."

  • Le coup de pouce du magnésium

Si ce médecin généraliste et psychanalyste ne se dit pas favorable aux compléments alimentaires pour les personnes en bonne santé qui ont une alimentation équilibrée, il recommande toutefois la prise de magnésium à toutes celles et tous ceux exposées à des métiers stressants. "Mais on peut aussi en trouver dans les fruits secs et les oléagineux."

Il conseille comme goûter en lieu et place de la barre chocolatée: quelques abricots secs ou bananes séchées, une poignée d'amandes, noix ou noisettes et un carré de chocolat noir. "C'est la collation idéale. Les acides gras insaturés sont excellents pour le cerveau et la peau."

  • De la vitamine D pour toutes et tous

"Je le vois avec mes patients, on est tous en carence de soleil et donc de vitamine D l'hiver", pointe Antoine Demonceaux, qui consulte à Reims. Il recommande ainsi une prise quotidienne en gouttes plutôt qu'une seule ampoule pour toute la saison, qui a l'inconvénient de "monter rapidement en charge mais redescendre tout aussi vite".

  • Boire... de l'eau

C'est peut-être la saison du grog au rhum mais pour s'hydrater, rien ne vaut l'eau. Comme le remarque ce médecin généraliste, il est tout aussi important de s'hydrater en été qu'en hiver. "On ne s'en rend pas compte, mais le froid déshydrate. Il y a une perspiration et donc une évaporation de l'eau qui peut se traduire notamment par la peau sèche. C'est pour cela que la solution passe davantage par une consommation régulière d'eau qu'une crème hydratante."

Et pour les sportifs qui font de l'exercice en extérieur, une consommation insuffisante en eau peut se traduire par des risques de tendinite et de douleurs musculaires, parfois plus élevés qu'en été. Préférez donc la tisane au verre de vin chaud.

Céline Hussonnois-Alaya