bfmtv

Vosges : un patron casse les machines de son usine pour ne pas qu'elles soient rachetées

L'ancien dirigeant de l'usine de papier UPM à Docelles (Vosges) a volontairement cassé les machines transformant la pâte en papier pour éviter qu'elles ne soient rachetées par des concurrents dans le cadre d'une vente aux enchères ce mardi. Et ce, sur ordre des propriétaires finlandais. Les machines seront donc mises à la vente en pièces détachées. L'acte a suscité beaucoup d'émotion et de colère de la part des anciens salariés de cette usine. Certains parlent même d'un crime. "Ce sont des salopards (…) ils ont tué l'espoir d'un grand nombre de personnes", déplore Gildas, ancien salarié de la plus vieille usine de France, tous secteurs confondus. "On dilapide une histoire", insiste-t-il, rappelant que les machines pouvaient continuer à servir. Le maire du village, Christian Tarantola n'ira pas à la vente aux enchères, lui aussi profondément touché. "Un papetier est toujours fier de ce qu'il fait. Quand vous parlez de faire du papier à un gamin, c'est magique", regrette-t-il. C'est un "traumatisme"

Mise en ligne le 24/10/2017

Sur le même sujet