bfmtv

Vives tensions politiques après l'attentat à Nice – 18/07

Trois jours après l'attentat de Nice, les politiques se livrent à la surenchère. A posteriori, nombreux réagissent et disent comment ce massacre aurait pu être évité. Un militaire avec un lance-roquette ou des clous sur la chaussée aurait été une solution, selon Henri Guaino. Pour Alain Juppé, "Si tous les moyens avaient été pris, le drame de Nice n'aurait pas eu lieu". De son côté, Nicolas Sarkozy accuse en affirmant que "tout ce qui aurait dû être fait depuis 18 mois ne l'a pas été". Bref, le combat est engagé entre les classes politiques avec comme toile de fond, les présidentielles de 2017. Que répond le gouvernement ? - Politique Première, du lundi 18 juillet 2016, présenté par Apolline de Malherbe, sur BFMTV.

Mise en ligne le 18/07/2016

Sur le même sujet