bfmtv

Violences policières présumées: "La faute paraît évidente", affirme Nicolas Comte

L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a décidé d'ouvrir une enquête après la diffusion ce jeudi d’une vidéo montrant un policier frapper au visage un lycéen. "La faute paraît évidente", a réagi Nicolas Comte, secrétaire général SGP Police-FO, ce vendredi sur BFMTV. "Mais il faut savoir quel était le contexte", a ajouté le syndicaliste. "Ce policier risque des sanctions pénales pour des violences illégitimes (…) et la révocation", a indiqué Nicolas Comte.

Mise en ligne le 25/03/2016

Sur le même sujet