bfmtv

Violences du 1er mai: la police face aux polémiques

102 personnes sont en garde-à-vue ce mercredi matin, sur les 276 interpellées hier en marge de la manifestation du 1er mai, confisquée par au moins 1.200 militants d'extrême-gauche. Peu après 22h, Édouard Philippe et Gérard Collomb se sont rendus dans le commissariat du 13ème arrondissement, pour éteindre notamment la polémique sur l'infiltration de ces 1200 casseurs dans le pré-cortège de la manifestation.

Mise en ligne le 02/05/2018

Sur le même sujet