bfmtv

Violences à Calais: les activistes de "No Border" sont pointés du doigt

Depuis trois nuits, les migrants et les forces de l’ordre s'affrontent aux abords de la "Jungle" de Calais. Ces affrontements sont le résultat de tentatives inédites par des groupes de réfugiés de bloquer la circulation sur la rocade portuaire afin de pouvoir se précipiter dans les camions en route pour l'Angleterre. En effet, l'étanchéification de la frontière vers le Royaume-Uni a accentué la détresse des migrants. Cependant, beaucoup de personnes pensent que ces derniers ne sont pas les seuls responsables de ces violences. Les activistes de "No Border" sont également pointés du doigt. Ces militants auraient instrumentalisé le désarroi des réfugiés. Ils les auraient incité à passer la frontière, coûte que coûte, même si cela signifie s'en prendre aux policiers. - Avec: Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur. Et Jean-François Corty, directeur des missions France à Médecins du monde. - Grand Angle, du mercredi 11 novembre 2015, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

Mise en ligne le 11/11/2015