bfmtv

Violence à République, un gardé à vue témoigne

Dimanche en marge de l'ouverture de la COP21, des violences ont éclaté entre manifestants et force de l'ordre sur la place de la République à Paris. 317 personnes avaient été placées en garde à vue, 9 ont été prolongées lundi, pour violences supposées et jets de projectiles. Toutes les autres ont été relâchées. Ils avaient été arrêtés pour participation à une manifestation. Pour Yanick, professeur de Chimie, les autorités n’auraient pas fait de différence entre les manifestants et les individus ultra violents. Il dénonce un " un excès de zèle". La plupart des personnes arrêtées pourrait être convoquées par le procurer de la République.

Mise en ligne le 01/12/2015

Sur le même sujet